Voyage dans le temps

À l’arrivée d’une nouvelle conjointe, l’ancienne est généralement reléguée aux oubliettes. Avec un peu de chance, les oubliettes se trouvent dans des boites de carton au sous-sol de la maison familiale.

Ma mère est morte alors que j’avais 13 ans. Très peu de temps après, mon père s’est mis en couple avec sa nouvelle conjointe. Ma mère est alors complètement disparue de notre paysage. Par le fait même, ma vie des 13 dernières années fût remplacée par les objets et les gouts de cette nouvelle union.

Le weekend dernier, lorsque j’ai fait le ménage de ce qui restait de la maison de mon père, j’ai retrouvé mes parents. J’ai retrouvé une partie de ma vie qui avait été effacée de notre quotidien. Quel bonheur! L’épreuve que j’anticipais s’est transformée en voyage dans le temps, en retrouvailles avec ma famille et une époque heureuse de mon enfance.

Souvenirs de famille

Pour le plus grand plaisir de nos filles (et le mien!), mon Homme et moi avons mis de côté nos tendances minimalistes et j’ai rapporté un peu plus de souvenirs que prévu. Si mon coffre à jouets dans lequel j’espérais pouvoir mettre tous les toutous des filles et la mangeoire d’oiseau fabriquée par mon père que les filles espéraient pouvoir mettre dans notre jardin avaient mystérieusement disparus, je récupère des plats en cristal que je pourrai sortir à Noël prochain et me rappeler nos célébrations d’antan, de même que les décorations de Noël que ma mère avait fabriquées.

Voir les filles s’amuser avec leurs découvertes, jouer avec tout et n’importe quoi, laissant s’épanouir leur imagination, les entendre rires, complices et heureuses, il n’y a pas de meilleure façon de « fermer » une maison. Si j’ai souvent eu la gorge nouée par l’émotion, je sentais que mon père était heureux de nous retrouver. Oui, nous devons dire adieux à ma maison familiale, mais des parcelles de ma vie trouvent maintenant place dans notre foyer. Mon histoire familiale est bien ancrée et se perpétuera partout où nous déménagerons. Et ce qui me rend particulièrement heureuse, c’est de préserver le souvenir de ces deux jours passés en famille, à découvrir et partager avec les amours de ma vie quelques doux moments de mon enfance. Sentir la présence heureuse de mon père et conserver cette dernière image de ce qui fut ma maison familiale.

Lyne
Maman, spécialiste en finances personnelles, blogueuse.

3 Comments

Laissez un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: