United airlines *sucks*!

Par un concours de circonstances justifié par l’économie d’argent, nous sommes revenus au pays avec United Airlines en passant par Chicago (les vols directs entre Québec et Orlando n’ont été annoncés que quelques jours après notre achat).

C’est la dernière fois que nous faisions affaire avec cette compagnie!!! Nous en avons pris des avions depuis trois ans, nous avons pu évaluer la qualité du service à la clientèle. Celui de United Airlines « sucks« !

Avant de quitter notre hôtel, nous pesons nos valises. Nous avons un surplus de poids de 8 livres dans l’une et de 14 livres dans l’autre (le poids maximum par valise est de 50). Comme le concierge à la réception ne connaît pas les tarifs « d’over weight » pour les vols vers le Canada, nous téléphonons au service à la clientèle de la compagnie aérienne.

1er appel : après la série de choix « Faites le 1 + le 3 + le 2 », la ligne coupe!

2e appel : après la série de choix « Faite le 1 + le 3 + le 2 + le 5 » sans trouver de réponse à sa question, mon Amour choisit le « zéro » pour parler à un représentant au service à la clientèle. La « machine » lui demande alors :

« Êtes-vous certain de vouloir faire le zéro? »…

« Oui ».

« Vous avez répondu oui. Est-ce bien votre choix? »…

« D’après toi %?%$#$@%$« .

Mon amour fini par parler à un représentant d’United qui lui affirme que pour le Canada, les tarifs sont de 50 $ par valise dont le poids varie entre 51 et 70 livres, après quoi, les bagages sont refusés.

Ça nous semble « fair»… nous veillerons à n’avoir qu’une seule valise avec un surplus de poids et assumerons les frais de 50 $.

Arrivés à l’aéroport, la préposée « au triage » demande à peser nos valises. Overweight. Refusé. On argumente. La réponse :

« If you don’t get rid of you excess weight, you’ll pay 125$ by luggage ». « What??? »

Je lui explique tout sourire que nous venons de parler à un représentant qui nous a confirmé que le coût ne serait que de 50 $ :

« That’s not my problem, they don’t work for us. They’re in India and they know nothing! »

« Excuse me??? » (Pour ceux qui se le demanderaient, non! Il n’y avait plus aucun sourire pour illuminer mon visage!!!)

Aux dernières nouvelles quelqu’un qui est payé par United et qui répond au téléphone quand on appelle le service à la clientèle de la compagnie doit quelque part travailler pour eux, qu’il soit aux Indes ou à Boston!

I understand your frustration but that’s not my problem. You pay 125$ or you don’t go!«

« You bet that’s gonna be your problem when you’ll loose your job because nobody
buy tickets to fly with you !
»

Après 20 minutes de gymnastique, et une modification des bagages de cabines, nos valises respectent enfin la norme des 50 livres! Nous passons la « trieuse » qui nous arrête encore une fois :

« I didn’t see the number on the scale. Can you put it back on? »

« … »

Rendu au comptoir, les problèmes continuent : l’ordinateur n’accepte pas nos passeports, la préposée nous regarde et répond :

« Sorry! I’m going on my break…» (*soupir*)

Finalement, un autre employé prend la relève, nous logue dans l’ordinateur… et nous réclame des frais de 15 $ par bagages enregistrés! Je sais que les compagnies aériennes se réservent le droit de le faire depuis la flambée des prix de l’essence (flambée pas mal terminée maintenant!), mais jusqu’à présent, personne ne l’avait fait!!

Nous découvrirons plus tard que nous ne sommes pas les seuls à avoir détesté leur expérience avec United. Les trois couples à qui nous avons parlé à l’aéroport de Chicago se juraient tous de ne plus jamais faire affaire avec cette compagnie aérienne! Ils avaient chacun vécu leurs propres désagréments et tous étaient des voyageurs fréquents!

Lyne
Maman, spécialiste en finances personnelles, blogueuse.

  1. C’est bon à savoir, je vais les mettre sur ma black list. Merci de les avoir essayé pour nous. 😛

Laissez un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueueurs aiment cette page :