Un long déménagement…!

Déjà plus d’un mois que nous sommes déménagés dans notre nouvelle province d’adoption. J’ai l’impression d’y être depuis toujours, d’être enfin chez nous, de commencer une nouvelle vie. Mais j’ai aussi l’impression d’avoir carrément perdu tout mon été! Pour la première fois, je suis frustrée d’avoir manqué tellement de beaux moments, de sorties, de visites, d’activités parce qu’encore une fois nous avons perdu du temps à vider des boites, réparer, nettoyer, arranger, décorer, organiser, patenter, remplacer et modifier.

Il faut dire que ce fût la plus longue installation de tous mes déménagements! Trois semaines avant de terminer les trois étages! Naïvement, comme cette maison est plus grande que la dernière, je croyais que ce serait plus rapide et facile… non! Justement parce que nous avons plus d’espace, j’ai dû prendre le temps de défaire des boites qui n’avaient pas été ouvertes depuis Fort Benning! Mais quel bonheur d’avoir des armoires prêtes à accueillir chacun de mes plats, de mes accessoires et de mes assiettes de service! Plus besoin de fouiller sous l’escalier ou dans le garage quand j’ai besoin d’une assiette assez grande pour contenir tous les fromages ou les viandes froides!

Mais il n’y a pas que les boites qui prennent du temps! Déménager c’est perdre pratiquement toutes les semaines de vacances à se réinstaller, s’adapter, trouver et faire son nid autant à la maison, dans le quartier que dans les environs.

Une partie de l’aventure peut être excitante : découvrir une nouvelle bibliothèque, de nouveaux parcs, ou de nouveaux restos. Par contre, une partie TRÈS routinière qui finie par être frustrante : faire inspecter les véhicules, changer les immatriculations des véhicules, les permis de conduire, les cartes médicales, faire changer les serrures, brancher tous les services, changer votre numéro de téléphone… ce qui peut être compliqué quand vous êtes avec Bell… que Bell n’offre pas de service où vous êtes, mais qu’ils ne le savent pas car ils croient que la Nouvelle-Écosse c’est une ville de la région de Toronto! Des heures au téléphone pour ensuite devoir se présenter dans le magasin d’un franchisé…

Faire tout ça une fois par 10 ou 15 ans peut être banal. Le refaire aux deux ans…? Emmerdant! Cette année j’étais particulièrement frustrée de perdre « ma vie » à répéter les mêmes étapes.

Mais bon… cette partie du déménagement est derrière nous maintenant! Et comme lors d’un accouchement, après la dernière contraction on oublie tout! Avec le recul, je me dis même que ce n’était pas si pire… (le début de mon texte a été écrit entre deux téléphones et trois boites de carton. En me relisant, je me dis que ce n’était vraiment pas une bonne journée et que je venais probablement de sacrifier une heure de piscine pour enseigner la géographie à un employé de Bell!)

Heureusement, entre les photos pour le permis de conduire et le changement de numéro de téléphone, nous avons eu la chance et le bonheur d’accueillir des amis très chers pour pendre la crémaillère et inaugurer notre chambre d’amis! Au travers la routine d’une réinstallation, c’est un réel plaisir d’être réunis avec des amis qui nous connaissent bien. Pas besoin d’introduction, pas besoin de se découvrir tranquillement… juste s’installer devant un bon verre de vin et une bonne bouffe, placoter et jouer aux pichenottes jusque tard dans la nuit. Le bonheur!

Maintenant que nous sommes installés et que notre Guerrier est de retour au travail, les prochains jours ressembleront davantage à la routine d’une fin d’été : préparer la rentrée scolaire et profiter des dernières heures de vacances pour faire le plein de souvenir, et de matins paresseux en famille.

🙂

Lyne
Maman, spécialiste en finances personnelles, blogueuse.

1 Comment

Laissez un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueueurs aiment cette page :