5 solutions à l'endettement
Finances

Trop de dettes? 5 autres solutions

La semaine dernière je vous présentais 5 stratégies de base pour résoudre un problème d’endettement. Si vos dettes vous étouffent, je vous propose aujourd’hui 5 autres solutions un peu plus radicales. Avant de faire un choix, évaluez leurs conséquences et mettez en place un plan pour qu’elles soient efficaces à long terme. Pour ce faire, vous devrez vous pencher sur les causes de votre endettement, un sujet sur lequel je reviendrai bientôt. La solution que vous choisirez devra vous permettre de reprendre le dessus sur vos dettes une fois pour toutes.

1. Négocier avec vos créanciers.

Vous seriez surpris du nombre de fois où des ententes sont possibles. Voici des exemples de propositions qui ont été acceptées : 

  • Réduire le taux d’intérêt (ça peut même fonctionner avec l’émetteur d’une carte de crédit) ;
  • Geler les intérêts afin de rembourser la somme due le jour où vous téléphonez, mais sans poursuivre l’escalade des frais supplémentaires ;
  • Répartir la dette sur un nombre de mois x, avec des remboursements mensuels ou hebdomadaires fixés à l’avance ;
  • Annuler les intérêts et ne rembourser que le capital ;

Avant de commencer les négociations, vous devez être bien préparé. Vous devez démontrer votre bonne volonté, présenter un plan réaliste, et préciser les autres solutions mises en place pour que celle-ci fonctionne (par exemple : annuler vos cartes de crédit, retourner un véhicule, etc.).

Pour augmenter vos chances de succès, vous devez communiquer avec vos créanciers dès qu’un versement est en retard. Vous pouvez aussi vous faire aider ou représenter par un consultant budgétaire. Ceci démontre que vous êtes allé chercher de l’aide, que vous êtes accompagné dans votre démarche et que vous avez plus de chance de connaitre du succès. ATTENTION : nul besoin de verser 1 000 $ à un redresseur financiers pour qu’il téléphone en votre nom et « règle » votre problème ! Je reviens la semaine prochaine sur les ressources professionnelles gratuites qui sont à votre disposition, mais en attendant je vous invite à consulter la page « Ressources et liens ».

Avantages :

  • Permets de régler temporairement les difficultés si on prévoit que les revenus vont augmenter.
  • Réduis les risques de perdre un bien, ou de faire saisir son salaire.
  • Limite le harcèlement.
  • Évite les intermédiaires.

Inconvénients :

  • Vous devez avoir assez d’argent pour négocier une entente intéressante pour le créancier.
  • Si vous avez un mauvais dossier de crédit, le créancier pourrait refuser toute entente.
  • Les nouvelles conditions de remboursement peuvent être désavantageuses à long terme (ex. : si les intérêts sont maintenus et que la période de remboursement est prolongée).

2. Remettre un bien au créancier

Si vous avez un contrat de vente à tempérament (pour un bien que vous avez acheté d’un commerçant, mais dont vous ne serez propriétaire qu’une fois la dette entièrement payée), une location automobile, ou une maison, vous pourriez remettre le bien au créancier et annuler ainsi la dette. Attention : ce n’est vraiment pas une solution à prendre à la légère – surtout avec une maison. Prenez conseil auprès d’un professionnel avant de faire ce choix. Vous pourriez facilement aggraver votre situation.

Avantages :

  • Élimine un remboursement mensuel.
  • Annule une dette.

Inconvénients :

  • Il faut tenir compte des frais de remise (ex. : dans le cas d’une location automobile)
  • Elle est sujette à l’acceptation de la part du marchand ou de l’institution financière de reprendre le bien.
  • Elle a un impact sur le dossier de crédit.
  • Si la valeur du bien est inférieure à la valeur de la dette, le créancier pourra obtenir un jugement pour récupérer le solde à payer en saisissant d’autres actifs ou votre salaire, ce qui n’aidera pas votre situation financière.
  • Si la valeur du bien est supérieure à la valeur de la dette, vous perdrez l’équité qui aurait pu servir à rembourser d’autres dettes.

3. Le dépôt volontaire

Cette solution consiste à verser à la Cour du Québec la partie saisissable de votre salaire, qui répartira ce montant entre vos créanciers (certaines exceptions s’appliquent). C’est une mesure souvent utilisée temporairement, le temps de mettre en place un plan de redressement.

Avantages : 

  • Elle vous protège d’une saisie de salaire.
  • Elle évite qu’un seul créancier s’approprie de la partie saisissable de votre salaire, vous laissant peu d’argent pour rembourser vos autres dettes.
  • Elle réduit les intérêts à payer (le taux d’intérêt du dépôt volontaire est de 5 %).
  • Elle peut vous éviter la faillite.
  • Elle permet de faire cesser le harcèlement des créanciers et des agences de recouvrement.

Inconvénients : 

  • Elle ne protège pas de la saisie de votre maison, ou de certains biens, comme votre voiture si vous avez un prêt auto ou une location.
  • Les meubles non payés peuvent être saisis par le créancier concerné.
  • Les dépôts sont versés jusqu’à ce que les dettes et l’intérêt à 5 % soient entièrement payés, ce qui représente parfois une trop longue période.
  • Le taux d’échec de cette solution est élevé en raison, entre autres, des sommes à verser et de la période de remboursement.
  • L’omission de faire un seul dépôt vous expose aux saisies de meubles et de salaire.
  • Elle laisse très peu d’argent pour vivre.
  • Le dossier est public.

4. La proposition de consommateur

Dernière solution avant la faillite, la proposition de consommateur se fait par l’entremise d’un syndic responsable d’administrer la Loi sur la faillite et l’insolvabilité. Il s’agit d’une entente négociée avec l’ensemble de vos créanciers qui vous permet de réduire vos mensualités et la somme totale à rembourser. Par exemple, vous pourriez proposer de rembourser 50 % de vos dettes sur une période de 60 mois, durée maximum d’une proposition.

Avantages : 

  • Elle permet l’arrêt de toutes les procédures entreprises par vos créanciers pour récupérer leur argent (par exemple, la saisie de votre salaire).
  • Elle permet de protéger vos actifs (maison, voiture, REÉR, etc.)
  • Vos dettes peuvent être effacées par un remboursement partiel si votre offre est acceptée par la majorité de vos créanciers.
  • Aucun intérêt à payer.
  • Elle met fin au harcèlement des créanciers et des agences de recouvrement.
  • Le remboursement se fait sur une période maximale de 5 ans.

Inconvénients : 

  • Elle nécessite l’accord de la majorité des créanciers.
  • Votre cote de crédit sera similaire à celle donnée pour une faillite.
  • Vous ne pouvez pas inclure vos dettes garanties telle qu’un prêt hypothécaire, un prêt auto, ou une vente à tempérament. Vous devrez maintenir ces paiements sous peine de saisie.
  • Les versements mensuels sont généralement plus élevés que ceux à débourser dans le cas d’une faillite.

5. La faillite

Solution ultime, la faillite vous permet de vous libérer de vos dettes et de repartir à neuf. Vous cédez à un syndic de faillite vos biens saisissables, pour que ce dernier répartisse vos avoirs entre vos créanciers.

Avantages : 

  • Libération de vos dettes.
  • Elle permet l’arrêt de toutes les procédures entreprises par vos créanciers pour récupérer leur argent (par exemple, la saisie de votre salaire).
  • Elle met fin au harcèlement des créanciers et des agences de recouvrement.
  • Un créancier garanti «pourrait» vous laisser le bien, si les versements mensuels sont maintenus (ex. : pour une maison ou une voiture en location) et que vous n’accusez aucun retard.
  • Vous pourriez conserver votre maison, si elle n’a pas d’équité.

Inconvénients : 

  • Les prêts endossés devront maintenant être payés par votre endosseur… ce qui pourrait causer des conflits ou des difficultés financières pour ce dernier.
  • Les amendes, les peines imposées par le tribunal, les dettes de nature alimentaire, les pensions alimentaires, des dettes obtenues par fraudes ou fausses déclarations (ex. : ne pas déclarer toutes vos dettes lors d’une nouvelle demande de crédit), de même que les prêts étudiants si vos études sont terminées depuis moins de 7 ans, devront être remboursés après la faillite.
  • Les mensualités à verser au syndic varient en fonction de vos actifs et de vos revenus.
  • Votre accès au crédit sera gelé pendant la faillite et une note sera inscrite à votre dossier pour une période de 7 ans.

 

Les causes de l’endettement sont nombreuses. Notre économie d’aujourd’hui, combinée avec le coût de la vie font en sorte qu’un simple petit dérapage peut mener à la catastrophe. Des retards peuvent être difficiles à rattraper. Un imprévu peut tout faire basculer. Parfois, on ne voit pas le mur venir. Parfois, on essaie de l’éviter, mais malgré toute notre bonne volonté et tous nos sacrifices, le fardeau devient trop lourd à porter. D’où l’importance d’aller chercher de l’aide, de s’informer sur les alternatives qui s’offrent à nous, de mettre en place un plan d’action afin de reprendre le contrôle avant d’y laisser notre santé physique et mentale.

J’espère que le texte d’aujourd’hui et celui de la semaine dernière vous aideront à voir plus clair dans les différentes options qui s’offrent à vous. J’ai toujours cru qu’être bien informé et connaitre toutes les solutions possibles aident à prendre une décision éclairée, mais surtout à accepter sans regret celle qui sera choisie.

La semaine prochaine, je donnerai quelques réponses à la question : «Où trouver de l’aide?»

Pour des alternatives à envisager avant d’en vernir à ces solutions, je vous invite à consulter le texte : «Solutions à l’endettement : 5 stratégies de départ». 

Notez que les informations contenues dans ce texte vous sont offertes à titre indicatif et n’ont aucune valeur légale. Les règlements et les conséquences peuvent différer d’une province à l’autre, et d’un pays à l’autre. À tout moment, une loi peut aussi modifier la marche à suivre. Toutefois, ces renseignements vous aideront à voir la situation dans son ensemble, à mieux évaluer les options qui s’offrent à vous et discuter en bonne connaissance de cause avec un conseiller.

La suite : «Où trouver de l’aide?»

7 Comments

  • Virginie

    Merci pour tes conseils Lily qui en France devront suivre une procédure différente mais des l ‘esprit on S’y retrouve bien! Pour nous par bonheur pas de surendettement nie globalement de problèmes financiers si ce n est que ca peut vite devenir un sujet d’embrouille avec mon mari, on n’a pas forcément la même vision… Et que je ne prends pas assez le temps au quotidien de gérer… On ne jette pas l’argent par les fenêtres, je fais attention mais je ne fais pas assez les comptes, pas assez souvent c’est sur, je fonctionne trop par habitude… J’ai commencé mes études par une maîtrise de finances que je ne mets pas du tout â profit pour notre copte personnel ( la honte!) sinon je profite de ce long message pour te dire que nous revenons au Canada / USA cette année. Malheureusement notre périple ne nous amènera pas vers chez vous… Nous devrions faire une boucle : Montréal New York Philadelphie Washington Buffalo / chutes du Niagara Toronto et retour Montréal oú nous avons de la famille…. J’ai vu qu’au retour nous passerons vers Kingston ( décidément a un an près!) ahuris tu des conseils à nous donner? Des endroits à recommander pour une famille de 6 à l’âge que tu connais maintenant? D’avance je te remercie ( la derniere fois tes conseils avaient été très précieux et très suivi!)

    • French Lily

      Ah les finances et le couple. C’est bien souvent une source de conflit ou de désaccord… Je vais en parler bientôt dans cette même série sur les finances!

      Il va falloir revenir découvrir l’Est du pays! C’est tellement magnifique comme endroit!

      Pour Niagara, c’est très commercial et touristique. Une ville qui vaut le détour pour les chutes mais où je ne resterais pas forcément. Par contre, il y a des vignobles dans le coin qui ont d’excellents produits et offre une visite de la région beaucoup plus champêtre que commerciale. Je n’ai pas eu la chance de les visiter mais on m’en a dit beaucoup de bien. L’ile Pélée entre autre vaut le détour, mais peut-être un peu trop loin de votre route. Voici un site pour faire la tournée des vignobles : http://winecountryontario.ca/fr/wine-route-planner

      Pour le logement, est-ce que vous avez pensé au camping ou la location d’un motorisé? Ça peut être une façon très agréable et économique de voyager en Ontario, surtout avec des enfants. Plusieurs campings offrent aussi des chalets à louer.

      À Toronto il y a le zoo bien sûre (http://www.torontozoo.com/), Canada’s Wonderland, un parc d’attractions (https://www.canadaswonderland.com/) et si vous avez le temps et le budget Medieval Times (https://www.frenchlily.com/medieval-times/). Nous avions adoré notre expérience!

      Kingston est une belle ville à découvrir! Fort Henri vaut une visite. Mes deux coups de coeur gastronomiques : Mio Gelato pour leurs gelatos que l’on peut goûter avant d’acheter, Sima sushis pour les meilleurs sushis à vie! Beaucoup de bons restos, difficile de se tromper. Si vous avez la chance de faire une croisière dans les Milles-iles ou de prendre le bateau pour aller visiter le Bolt Castle (https://www.frenchlily.com/escapade-familiale/), c’est une escapade très intéressante. Vous pouvez aussi vous arrêter au Sky Deck, juste avant la frontière américaine (du côté Canadien – https://www.frenchlily.com/vive-les-imprevues-et-une-fete-non-traditionnelle/).

      Si tu as d’autres questions, n’hésites pas! Je te souhaite de faire un merveilleux voyage 😀

  • virginie

    Merci beaucoup Lily pour tous ces precieux conseils que je vais integrer au mieux à notre programme!

Laissez un commentaire.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: