Thérapeute familiale


Lors de notre visite chez le pédiatre, celle-ci était préoccupée par le manque de vocabulaire de notre bébé d’amour! Elle trouvait que Sofia utilisait encore trop de « baby talk ». Selon les « standards américains », un enfant de 24 mois doit prononcer 50 mots qu’un parfait inconnu peut comprendre. Notre puce avait alors un vocabulaire d’une vingtaine de mots et d’environ 5 phrases de trois mots.

Je dois dire que je n’étais pas très préoccupée par le supposé retard de Sofia. Je n’ai jamais embarqué dans la course aux performances, et j’ai plutôt tendance à respecter le rythme de chacun (déformation professionnelle sans doute…!). Je préfère des bases solides posées respectueusement que du bourrage de crâne qui, selon moi, peut avoir un effet pervers à long terme. Chaque chose en son temps! Je l’encourage à toujours en faire un peu plus, mais je ne tire pas sur la tige pour qu’elle pousse plus vite!

De plus, ma puce « parle » énormément, et placote sans arrêt du matin au soir! Elle possède maintenant un vocabulaire d’une trentaine de mots, anglais et français, et comprend très bien lorsque nous lui parlons dans ces deux langues, ce que je trouve fascinant! Elle prononce une dizaine de phrases, dont la majorité sont à trois mots.

Hier après-midi, nous avons donc reçu la visite d’une thérapeute familiale qui devait tout d’abord évaluer notre belle Sofia et, ensuite, élaborer un plan de visite pour réparer ses lacunes de langage. Une visite très intéressante où, par le jeu, la spécialiste a pu évaluer ses capacités motrices, son développement, son langage, sa vision et son audition.

J’avoue que j’étais très intéressée par ce qu’elle aurait à nous dire, considérant que Sofia est à la maison avec moi et que, par conséquent, ne subit pas le même type de stimulation que la majorité des enfants de son âge. C’était l’occasion ou jamais de valider nos choix, et, sans me remettre en question ou me sentir menacée, de vérifier si finalement nos méthodes « primitives » d’éducation étaient bonnes! J’aime bien les remises en question et la confrontation d’idée 😉

Résultat : Sofia démontre un développement digne d’un enfant de trois ans! Son niveau de langage est dans les normes, considérant qu’elle a deux langues à apprendre. Sa capacité à bien comprendre le français et l’anglais a impressionné la thérapeute, tout comme son développement moteur où elle est très en avance sur son âge… Plusieurs gestes qu’elle pose sont habituellement maîtrisés au cours de la troisième année!

C’est donc avec regret que la thérapeute familiale nous a annoncé que nous n’étions pas admissibles à ses services, Sofia n’ayant aucun retard ou lacune dans son développement. Tout comme nous, elle juge que notre puce doit jouer avec des enfants de son âge, mais notre « plan d’activités » est parfaitement adapté à ses besoins et à son âge.

Alors, bravo ma belle Sofia pour ton enthousiasme et toutes ces compétences que tu développes avec autant d’habileté et de plaisir! Bravo également à Maman et Papa pour leur méthode non conventionnelle qui, finalement, semble donner de bons résultats 😉

Lyne
Maman, spécialiste en finances personnelles, blogueuse.

6 Comments

  1. Voilà une belle semaine où plein de choses se sont réglées!Avec un beau poème en prime, hier. :)Je te soutiens dans le fait que tu gardes Sofia à la maison (d’autant plus qu’elle semble être plus heureuse ainsi), car je ne comprends pas pourquoi, de plus en plus, on diabolise les mamans qui gardent leurs enfants à la maison. Il me semble qu’il y a pire à faire subir à un enfant, non? 😀

  2. Merci à vous deux! J’avoue que nous avons du bon temps à rester ensemble sans avoir le stress de la garderie, de la course à la préparation et tout le reste. Le plus important, ma puce semble heureuse! :))

  3. Il est évident qu’un enfant qui apprend deux langues en même temps va parler un peu plus tard. Mais quelle richesse d’être véritablement bilingue! Quelle chance de pouvoir évoluer à son rythme à deux ans dans le confort de son foyer, avec une mère attentive, stimulante et pas stressée.

  4. @ Femme libre : « une mère attentive, stimulante et pas stressée »… pas certaine que ma puce est de cet avis aujourd’hui mais merci pour le commentaire ;-))) J’avoue que nous avons choisi de lui offrir un environnement « idéal » à nos yeux. Nous avons la chance de pouvoir le faire alors nous en profitons. Pas toujours facile mais tellement enrichissant!

Laissez un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueueurs aiment cette page :