Taxi de luxe

Comme nous avons le bonheur de vivre dans une région du monde où la saison du vélo s’étire sur une période de 12 mois par année, nous avons jugé bon d’investir dans un taxi de luxe pour bébé, et d’un vélo de route pour maman!

Notez que le boguey est attaché au vélo de Papa!

Hier soir, enthousiastes à l’idée d’essayer nos nouvelles bébelles, nous sommes allés explorer le voisinage en famille. La température s’était un peu rafraîchie pour descendre en bas du 30oC, le soleil se faisait encore doux sur notre peau et les oiseaux célébraient de leur chant les dernières lueurs du jour.

Absolument paradisiaque! Mon vélo était d’un confort digne des fameux fauteuils Éleran et notre puce trônait fièrement dans son nouveau moyen de transport. Elle se plaisait même à rouspéter au fil de nos arrêts, alors nous croisions quelques amis sur notre chemin.

Ce matin, encore dans l’esprit de notre escapade d’hier soir, nous avons décidé de profiter de nos vélos pour aller faire des achats à l’épicerie du coin. Comme elle n’est pas très loin et que le « boguey » dispose de suffisamment d’espace pour loger quelques produits, nous avons enfourché avec optimiste nos montures d’acier.

@#$#@%??##@!!!!!!!!!

En fait, le tout a plutôt bien commencé. Notre rue souffre d’une légère pente, mais, au fil des conversations avec les voisins, je n’ai pas eu le loisir de trop en souffrir. Ensuite, nous avons descendu à la vitesse de l’éclair une deuxième côte qui nous conduisait au chemin principal. C’est le visage au vent et le casque ballotant joyeusement vers l’arrière que j’ai suspecté quelques problèmes au retour.

Une fois sur le chemin principal, j’ai fait une découverte majeure : notre perspective sur les chemins de la vie se modifie en fonction de notre moyen de transport! Je n’avais jamais réalisé que la route qui mène au « PX » (genre de Wal-Mart des pauvres réservés aux militaires), était en fait l’exemple suprême d’un « faux plat »! En fait, ce n’est pas un faux plat. C’est carrément une pente qui n’en finit plus de monter! Et devinez quoi? C’est absolument faux que « tout ce qui monte doit redescendre!!! ». Même confortablement évachée au creux de mon divan, je cherche encore la fameuse côte à descendre pour revenir à la maison!

Vous aurez donc compris qu’une fois que mon casque en a eu fini de joyeusement balloter vers l’arrière, je me suis retrouvée à peiner sur une traître pente qui devait me mener jusqu’à l’épicerie. Je vous épargne le langage ordurier qui se bousculait sur mes lèvres!

Bien entendu, l’Amour de ma vie n’a jamais souffert une minute de ce trajet olympien! C’est pourquoi, à l’épicerie, je ne m’en suis pas tenue à la seule pâte à pizza que je devais acheter. J’en ai profité pour me procurer quelques autres produits, question de ralentir sa progression sur le chemin du retour!

Pfffff!!!! Il n’a jamais vu la différence! Et il a même poussé l’audace à monter sur son vélo, chargé du bébé ET de l’épicerie, la fameuse côte « joyeusement balloteuse de casque »!! Côte que j’ai peinée à grimper à pied… sous le regard surpris des quelques automobilistes qui croisaient mon chemin. Heureusement, ces derniers n’avaient aucune notion de la langue française!

Les vélos sont maintenant dans le garage. Je savoure tranquillement la fin de ma bouteille de vin blanc après avoir sagement dégusté une pizza végétarienne dont le manque de calorie m’a permis de jouir de mes derniers « cocos de Pâques »!

Ce n’est pas demain la veille que je vais retourner faire l’épicerie à vélo!

Lyne
Maman, spécialiste en finances personnelles, blogueuse.

  1. Super les achats.. dis-toi que d’ici 1 mois la côte ne paraîtra plus et que tu auras des mollets et des fesses d’aciers. Une petite côte à vélo (ou une longue qui ne parait pas) vaut 100 fois les cassettes ‘buns of steel’. Lâche pas les promenades.

  2. French Lily, je ne peux pas te féliciter pour ta grande forme physique, cela va plutôt à l’Amour de ta vie, on en convient 😉 — mais les honneurs reviennent aussi à ton récit enlevant et plein d’humilité! :)Tu as l’année pour faire tes cuisses au faux-plat. Sacré faux-plat de la Géorgie, hein.

  3. (N.B. Personnellement, mon maximum de sport s’apparente à de la marche en ville. Watch out!)

  4. Deux rides par semaine et dans un mois, ce faux plat, tu le gravira en souriant. Savais-tu qu’il n’y a pas de meilleur exercise que le vélo pour le cardio et se remettre en forme. C’est pas violent du tout, tu y va à ton rythme et tu peux toujours arrêter de pédaler pour prendre un petit break.

  5. Ce matin j’ai pris 30 secondes pour toucher les mollets et les fesses et déjà les randonnées en vélo se font sentir ;-)Lâches pas ma belle cocotte!

  6. @ Tous : merci pour vos encouragements 🙂 Ils me seront grandement utiles!!!@ François : je n’ai pas fait de vélo aujourd’hui (trop froid et venteux!) mais tu peux vérifier si mes cuisses s’en ressentent 😉

Laissez un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueueurs aiment cette page :