Soyons réalistes

Bon. On va dire les choses comme elles sont : je ne « trip » pas pantoute sur Trenton! En français : Trenton n’est pas la ville rêvée où j’espère un jour prendre ma retraite.

Ce que je craignais s’est produit : je m’ennuie de Kingston! Je m’ennuie d’un quartier où les gens sont fiers d’aménager leur terrain, de ramasser leurs cochonneries, et de couper les plantes de leur parterre qui devrait mesurer 6 pouces, mais qui ressemblent maintenant à un champ de mauvaises herbes où un enfant pourrait disparaitre pendant 3 jours!

Je m’ennuie d’un quartier où tout le monde vous sourit le matin, mais s’occupe de ses affaires sans chercher à juger ou potiner. Où, s’ils le font, ils sont au moins discrets…

Je m’ennuie d’une ville fière! Voir autant d’adultes en pyjama 24 h/24 c’est déprimant. Faire les commissions, aller chercher les enfants à l’école, ou manger au restaurant le corps recouvert de nounours en flanellette ça manque de classe!

Il y a aussi des règles! Si vous avez le droit d’aller à la bibliothèque en pyjama, vous n’avez pas le droit de porter de parfum dans les édifices municipaux, gouvernementaux et scolaires!! Nope. Trenton est un environnement fragrance free.

Je m’ennuie aussi de l’école des filles à Kingston. Du professeur d’Audrey qu’elle aurait eu encore cette année. De l’enseignement en anglais. De l’absence de devoirs… Les filles vont encore dans une très bonne école cette année! Les professeurs font un bon travail, Sofia progresse très bien en français, en fait plus vite que ce à quoi je m’attendais! Mais changer de langue d’enseignement demande beaucoup de travail et d’efforts… notre point faible à toutes les deux 😉 Sa paresse confrontée à mon manque de patience ne donne pas toujours de bons résultats.

Tout ça fait aussi partie du défi d’être une famille de militaire.

Nous ne sommes pas obligés d’aimer toutes nos destinations. Et il ne faut pas non plus s’attendre à toutes les aimer. En 25 ans de carrière militaire, nous aurons tous nos villes préférées, nos coups de coeur, nos surprises et aussi certains endroits qui seront un mal nécessaire.

La beauté de la chose, c’est que tout est temporaire. Nous savons qu’éventuellement, nous découvrirons autre chose. Oui, oui! Même si Trenton semble avoir un effet d’enracinement chez les gens, au point où j’ai parfois l’impression d’être dans une petite ville au coeur d’un roman de Stephen King! Les gens arrivent ici en espérant repartir… mais une grande majorité s’y installe définitivement! Comme hypnotisé par la baie de Quinte. Plein de gens d’ici ou échoués ici ne voyagent plus… Plusieurs iront à Sandbanks pour les plages, mais ne prendront pas la peine de visiter Presqu’ile située quelques km plus loin. C’est vraiment ICI que plusieurs ont posé leurs bagages… définitivement.

Heureusement, mon Guerrier s’amuse comme un fou au travail! Et sa position me permet de m’impliquer à nouveau auprès des familles de militaire, ce que j’ai toujours aimé faire. Bientôt un projet photographique super excitant débutera pour moi. Un projet qui me tient à coeur depuis longtemps, et auquel je pourrai enfin me consacrer dans les conditions vraiment idéales!

Aucune ville n’est parfaite, mais aucune ville n’est complètement imparfaite. Chacune d’elles nous présente des opportunités uniques. Il faut savoir tourner à notre avantage ce qu’elle nous offre, et son statut de « ville d’adoption temporaire » aide à accepter ses points faibles et se concentrer sur les points positifs.

Encore une fois, ici comme ailleurs, les gens feront la différence. Il suffit d’oublier ceux qui portent un pyjama à l’année, pour se concentrer sur nos amis, anciens et nouveaux, et s’ouvrir à ceux qui partageront un bout de notre aventure, de près ou de loin.

Ce n’est pas parce que nous sommes mutés dans une ville qui ne fait pas notre bonheur que nous devons être malheureux. Dans deux ans, les gens porteront encore des pyjamas. Une bonne partie des résidents laisseront pousser leurs mauvaises herbes, et leurs cochonneries orneront encore une bonne partie de leur terrain. Mais je sais que j’aurai une fois de plus rencontré des personnes extraordinaires, découvert la beauté au-delà des apparences, trouvé plein de trucs à partager, et grandi encore un peu.

🙂

Lyne
Maman, spécialiste en finances personnelles, blogueuse.

9 Comments

  1. Tu fais comme moi, tu te fais des trips backs to Kingston : ça fait du bien de revenir oú on était avant … (Bon moi c’était pas Kingston mais bon on se comprend) ce n’est jamais facile tout ça ….

  2. C’est quoi cette histoire de pyjama??? une blague ou vraiment une habitude locale? et cette interdiction de parfum? vraiment surprenant… en tout cas courage et patience, les belles rencontres vont finir par arriver et rattrapper tout ça!

    1. On voyait déjà des gens en pyjama à Kingston… mais ici c’est encore pire! Et des hommes! En pleine journée, en train de faire du vélo ou les commissions… pathétique…

  3. ah les gens en pyjama…..heureusement ce n’est que l’hiver mais c’est clair que ce n’est pas classe classe ! bon mais tu réagis plutot bien, je suis impressionnee par ta prise de recul ! allez quelques courses chez Target….et ce bô projet photos et ça devrait rouler ?

      1. promis des que les premiers frimas sont la, vers novembre, je prends une photo de l’entree de l’ecole…les filles qui mettent des bas de pyjama en polaire sous leur robe d’uniforme ! c’est fun et colore !

Laissez un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: