Sept ans, deux fois plutôt qu’une!

Naitre au mois d’avril dans une famille de militaire peut représenter un défi quand vient le moment de célébrer un anniversaire. Certaines années, les festivités peuvent être entremêlées d’activités pascales ou influencées par les obligations professionnelles comme un papa absent ou un HHT. Cette année, Audrey a eu les deux! Sa fête tombant le Vendredi saint, tout était fermé et les amis n’étaient pas disponibles, plusieurs s’absentant pour le long congé… le weekend d’après? Toute la famille était à l’autre bout du pays pour trouver une maison!

Nous avons donc célébré entre nous le jour de sa fête, et souligné son anniversaire avec les amis deux semaines plus tard. Ce n’est quand même pas trop mal! 😉

Notre princesse a donc eu droit à une première version « intime » :

Déjeuner de fête
Le déjeuner choisi par Audrey!
Soccer
De la belle visite pour jouer dehors!
Snack
Des crottes de fromage : un classique de toutes les fêtes!
Cadeaux
Des cadeaux à déballer : le bonheur!
Gâteau
Un cadeau qui cache une surprise!
What?!
WHAT?! Audrey apprend que Grand-Papa n’aime pas les whippets…!

Suivi d’une version cinématographique avec ses petites amies :

Encore des cadeaux!
Encore des cadeaux!

Je n’arrive pas à croire que mon bébé a déjà 7 ans. Elle grandit si vite, à toujours vouloir rejoindre sa sœur de 9 ans… heureusement, elle se souvient parfois qu’elle est encore mon « bébé », qu’elle a le droit d’aimer regarder Sofia the first, jouer à Candy Land et vouloir mon aide pour se peigner les cheveux.

Je ne peux lui reprocher son indépendance farouche, étant génétiquement un peu responsable… mais j’essaie de lui démontrer que demander ou accepter de l’aide peut rendre la vie plus facile et agréable. Heureusement, son caractère passionné est tempéré par un cœur d’or pur. Elle a parfois (trop souvent) tendance à s’oublier pour faire plaisir aux autres, les consoler ou « les faire pas fâcher ».

Mon bébé!
Mon bébé qui grandit…

Je suis toujours fasciner d’entendre les commentaires contradictoires des gens que nous croisons. Certains jurent qu’Audrey est mon portrait tout craché, alors qu’autant de personnes affirment qu’elle est celui de son père. Même verdict pour sa sœur ainée! Je pense qu’elles sont toutes les deux un parfait mélange de nous deux, additionné de leur touche magique qui les rend si uniques.

Air de famille
Un air de famille? Les paris sont ouverts…

Si personne ne s’entend sur l’aspect physique, côté caractère, ma belle puce est mon « mini me ». Et je trouve ça tordant de la voir manifester mes travers du haut de ses 40 pouces! Au lieu d’être agacée d’observer la reproduction de mes failles, je m’amuse de voir ses réactions hors proportion. Elle me pousse à m’améliorer en me renvoyant l’image de mon comportement.

Parce que je veux lui donner un bon exemple, parce que je la comprends, je veux lui offrir des solutions, des explications, des alternatives. Elle est unique, elle est magnifique, elle est parfaite. Et j’aimerais que mes erreurs puissent lui servir de tremplin pour maximiser ses ressources. Je sais qu’on ne peut aider quelqu’un qui ne veut pas être aidé, et qu’il n’y a rien de mieux que l’expérimentation… mais quand elle se pose des questions sur ses sentiments, ses réactions, que je la sens bouleversée par ce qu’elle ressent, je suis heureuse de pouvoir l’aider à mieux comprendre le monde qui l’entoure, de lui offrir quelques réponses que j’ai dû trouver si tard dans ma vie. Elle aura son propre chemin, ses propres épreuves, mais j’espère pouvoir lui donner une base, des outils pour prendre une longueur d’avance et pouvoir aller encore plus loin! 

Si un jour on lui lance « T’es pareil comme ta mère », j’aimerais que ce ne soit pas une insulte… qu’elle se sente fière et surtout qu’elle puisse dire « Non, je suis ma propre version unique et améliorée de ma mère! ».

Je t’aime Audrey! Quel bonheur et quel honneur d’être ta maman. Merci d’être dans ma vie. xxx

Lyne
Maman, spécialiste en finances personnelles, blogueuse.

3 Comments

  1. Qu’est ce qu’elle a grandi, changé! je n’en reviens pas! c’est toujours plus criant quant on a des images de temps en temps (sous les yeux au quotidien on s’en rend bien moins compte) Elle est magnifique, (elle l’a toujours été) et on voit les traits d’une belle jeune fille apparaitre derrière les rondeurs de sa bouille craquante qu’elle garde encore un peu… profites bien de tes 2 princesses (ce qu tu fais dejà très bone sans qu’on ait besoin de te le dire!) qui ont la chance d’avoir une maman pleine d’amour et de bienveillance pour elle et un papa de même. Longue vie à vous!

    1. Merci Virginie ton commentaire me touche beaucoup! J’essaie d’en profiter le plus possible, mais c’est vrai qu’il faut prendre la peine de se le rappeler parfois. 🙂

Laissez un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueueurs aiment cette page :