Retrouvailles

Lors des nombreux déménagements auxquels doivent faire face la plupart des familles de militaire, on fait souvent état des adieux déchirants qui les accompagnent, et des amis dont on doit se séparer. Malheureusement, nos enfants aussi doivent faire leur deuil d’amitié trop courte. Et être le témoin impuissant de leur douleur nous arrache littéralement le coeur!

Mais déménager signifie aussi retrouvailles. Et ces retrouvailles issues d’une expérience commune ont une saveur toute particulière.

Les amitiés militaires ont en effet cette dimension unique que je ne soupçonnais pas avant de les vivre. Inspirés du partage d’un rythme de vie marginal, des liens solides se créent. Et ces liens résistent au temps et à l’espace, car ces deux éléments font partie intégrante de leur composition.

Tout d’abord, le temps pour les développer et les apprécier est limité, et devient par le fait même un incitateur au développement de relations qui n’auraient autrement jamais vu le jour. Cet aspect, qui fait tomber des barrières de « réserve sociale » est la source de mes plus belles découvertes amicales.

En deuxième lieu, la distance qui devient parfois très relative pour nous, ne les affecte pas de la même façon qu’il ébranle les relations « civiles ». Plutôt que nous éloigner, elle enrichit notre complicité en s’ajoutant à notre bagage d’expériences communes.

Au-delà des larmes et des adieux, les mutations sont donc aussi la source et le témoin de retrouvailles émouvantes qui sont un véritable baume pour un coeur écorché par les séparations. Et encore une fois, voir nos enfants expérimenter ces merveilleux moments touche tout particulièrement notre coeur de mère.

BFF - Version 2

Après deux ans de visites très sporadiques, observer nos enfants se retrouver comme s’ils ne s’étaient jamais quittés, et être témoin de la complicité qui les unit, nous réconcilient avec la peine et les « désavantages » que notre rythme de vie leur impose. C’est vrai que d’autres séparations viendront… mais les retrouvailles seront éventuellement au rendez-vous. Et cette conviction nous incite à vivre intensément le moment présent. Elle nous pousse à profiter aujourd’hui de ce que la vie nous offre. Parce que nous savons que nous pouvons lui faire confiance pour remettre sur notre chemin les personnes qui nous sont chères.

Quelle belle leçon de vie offrir à nos enfants. 🙂

Lyne
Maman, spécialiste en finances personnelles, blogueuse.

5 Comments

  1. Je crois que c’est le lot des familles nomades comme nous aussi, militaires ou pas … je suis devant les mêmes dilemmes avec mes enfants … déménagements tous les 3 ans depuis tellement de temps … les voir s’installer dans la routine alors même que la menace d’un nouveau déménagement se fait jour … c’est dur aussi … c’est pour cela qu’il faut savourer l’instant présent… merci pour tes textes toujours plein de sagesse …

    1. Merci pour ton commentaire Isabelle 🙂 C’est vrai que le plus difficile, c’est ce que nous avons l’impression d’imposer à nos enfants. Mais malgré la peine, ils rebondissent tellement vite!

Laissez un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueueurs aiment cette page :