Réflexes

8 mois 1/2 d’entrainement laissent leurs traces. Notre Guerrier s’absente 48 heures et les « vieilles » habitudes reprennent le dessus. Tout le monde reprend son rôle, assume ses tâches et, malgré le changement de décor, la maison vibre naturellement au rythme de « filles en solo ».

Ce premier départ depuis la fin de la mission en Afghanistan ravive toutefois certaines émotions chez nos deux princesses. Audrey compare et questionne, mais explique elle-même que c’est différent. Est-ce sa façon à elle de se rassurer? Ou est-elle déjà très terre-à-terre? Naturellement, je penche pour cette deuxième alternative, qui dans le fond n’exclue pas la première. Après tout, ma « Mini me » ne peut avoir hérité « que » de mon caractère passionné 😉

Sofia, de son côté, est émue et triste. Elle confie que son père va lui manquer parce qu’elle s’est beaucoup ennuyée pendant le déploiement. Elle demande aussi si Papa va aider des gens pauvres et tuer des méchants… on valide chacun à sa façon le travail d’un Guerrier 😉 Nous la rassurons : aux dernières nouvelles, Ottawa était relativement aisé et sécuritaire!

Cette courte absence, qui devait être de deux semaines à l’origine, nous offre donc l’occasion de faire le point. De discuter de ce que nous avons vécu pendant la mission, des moments difficiles, de nos stratégies pour passer au travers, mais aussi des beaux moments que nous avons vécus.

Une discussion que nous avions eu lors de la première 1/2 journée de travail de notre Guerrier, 36 heures après son retour d’Afghanistan (les filles, paniquées, croyaient que leur Papa partait encore…!). Et qui fut suivi d’une deuxième, lorsque leur Papa s’est absenté pour la première fois pendant les vacances pour assister à son cours de maitrise.

 

« In three words I can sum up everything I’ve learned about life: it goes on. » – Robert Frost

 

Il est évident qu’une absence prolongée comme celle que nous avons vécu laisse des traces dans le coeur des enfants. Les premiers mois, chaque nouveau départ brasse des émotions endormies par le confort de la routine quotidienne et de la stabilité familiale. Mais je suis heureuse de constater que nous pouvons en discuter. Les filles n’hésitent pas à exprimer leurs craintes et verbalisent clairement leurs sentiments. Elles ne gardent pas tout en dedans, faisant croire que tout va bien. Leur ouverture nous permet de valider leurs sentiments et de les rassurer. Et avec le temps, les filles comprendront que notre Guerrier peut partir régulièrement sans que ce soit pour une longue période.

Alors, comme de vraies championnes, Sofia & Audrey assument les particularités de notre vie un peu marginale. Et l’absence de 48 h se passe bien. On s’ennuie de notre Homme, mais on remet avec un peu de plaisirs nos vieilles pantoufles. Et on se permet de les apprécier, car nous savons qu’elles seront vite remisées.

Pour renforcer le confort de nos pantoufles, nous avons repris notre programme préféré de premier soir en solo : en pyjama à 17 h, des pâtes, du vin rouge et le film « How to train your dragon » au lit toutes ensemble. Ah oui! J’oubliais : danser dans la cuisine sur de la musique « de filles » 😉

 

« It is not the strongest of the species that survive, nor the most intelligent, but the one most responsive to change. » – Clarence Darrow

 

L’un des nombreux enseignements que je veux transmettre à nos filles, c’est le contrôle que nous avons sur notre attitude et notre façon d’aborder les évènements. Toute leur vie, elles devront faire face à certaines épreuves ou situations particulières qu’elles ne pourront malheureusement pas changer. Mais leur attitude et la décision consciente qu’elles prendront de s’adapter feront en sorte qu’elles ne « subiront » jamais leur vie. Elles en demeureront le maitre et navigueront avec bonheur vers l’accomplissement de leurs rêves, peu importe la force des vagues ou des tempêtes qu’elles traverseront.

Je crois que c’est à petites doses, au fil des évènements, que le message finira par passer. Et qu’elles développeront le réflexe d’être heureuse, « no mather what ».

Bonne journée à tous 🙂

Lyne
Maman, spécialiste en finances personnelles, blogueuse.

4 Comments

  1. AH!! te lire est si appaisant!!
    Ca fait du bien de te lire car tes réflexions ressemblent beaucoup aux miennes et des fois j’ai l’impression que c’est moi qui écrit…
    passe une belle journée!!!
    Isabelle

    1. Merci Isabelle 🙂
      Je viens de découvrir ton blogue! Quel plaisir! J’adore ton récit sur « You’ve been booh! » J’aimais tellement cette tradition à Benning 🙂
      Dès que j’ai 2 minutes, je vais lire tes autres textes avec beaucoup de plaisir :)))

  2. Je traverse depuis quelques temps une période difficile qui m’a doucement amenée jusqu’à l’épuisement. J’ai tenté de positiver jusqu’au bout..mais il arrive un moment où toutes les ressources en réserve sont véritablement épuisées. Au delà du fait de se sortir d’une passe difficile, la question pour moi est de savoir pourquoi je n’agis pas avant? Bien sur j’en veux à mon héros de ne pas être plus aidant et plus prévenant, mais honnêtement je m’en veux surtout à moi car c’est bien moi qui ne m’arrête pas avant et qui met la barre aussi haut. Qu’est ce que je gagne à me faire du mal? Tout ça pour dire que quand je te lis, je me dis que toi tu as dépassé ça (et tu ne l’as d’ailleurs peut être jamais connu car ce n’est pas un passage obligé) et j’espère y arriver aussi. Accepter mes limites et l’id&e qu’on m’aimera autant maême si j’en fais moins. C’est évident à dire mais beaucoup moins pour moi à mettre en pratique… en tout cas bravo à toi et transmets cette force à tes filles pendant que je m’efforce de mon côté à rassurer mes enfants!

  3. Merci Virginie pour ton témoignage! Je ne sais pas si j’ai « dépassé ça » car je crois que c’est très facile d’être emporté dans un tourbillon qui nous force à en faire « encore un peu plus », jusqu’à ce que nos limites soient dépassées. Après tout, c’est ce que la « société » attend de nous et valorise. D’où l’importance de rester connecté à ce qui est essentiel pour nous et de ne pas hésiter à remettre en question les règles établies.

    Je te souhaite de retrouver rapidement équilibre et santé 🙂
    xx

Laissez un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueueurs aiment cette page :