« Qu’est-ce que j’aimerais relire dans 5 ans? »

Jusqu’à dimanche soir, je n’étais pas certaine de vouloir poursuivre l’écriture de mon blogue. J’étais victime d’une autre crise existentielle qui m’amène à remettre régulièrement en question mes différents projets, et ma motivation derrière leur réalisation. Avant de prendre une décision définitive, j’ai relu la majorité de mes textes des huit dernières années. Grâce à eux, j’ai pu revivre le quotidien de nos filles, de notre famille, me remémorer des détails oubliés (comme les mots d’enfants tellement attendrissants) et je ne peux faire autrement que d’avoir envie de continuer.

Relire nos aventures me fait prendre conscience à quel point nos filles ont changé, et à quel point moi aussi j’ai évolué, plus subtilement peut-être, mais quand même de façon notable… pour moi. Je réalise surtout la chance que nous avons d’avoir accès à un tel récit de notre vie. Je trouve que c’est un bel héritage à offrir à nos princesses, un cadeau qui un jour expliquera peut-être certains de leurs souvenirs. Trop de détails parfois merveilleux se perdent dans la poussière de notre mémoire. Des petites anecdotes qui expliquent notre bonheur, notre sérénité, notre cheminement et nos choix d’aujourd’hui. 

Est-ce que notre histoire a besoin d’être publique pour autant? Non. Mais je ne suis pas convaincue que je serai aussi assidue à en faire la narration si elle ne l’était pas. La publication force ma motivation, mais aussi l’application à y mettre des détails et soigner la qualité; à en faire un récit plutôt qu’une simple liste d’accomplissements. 

Ce blogue m’a aussi permis de connaitre des personnes extraordinaires et de rencontrer des lecteurs virtuels dont certains sont devenus des amis. Bien que nous soyons seuls derrière notre clavier, un texte publié rejoint des êtres chers, une communauté sympathique et même des inconnus qui apprécient ce que nous avons à dire. Grâce à plusieurs échanges, je sais aussi que des lecteurs se reconnaissent dans certains détails, certaines opinions alors que d’autres avouent ne plus voir le monde de la même façon après avoir été exposé à notre quotidien. Ce qui me fait croire que mes divagations publiques ne sont peut-être pas si inutiles que ça. 

Les récents évènements de notre vie (dont le décès de mon père adoré, la gestion de sa succession, l’accident de mon Guerrier qui aurait du  pu lui être fatal) ont affiné notre façon de voir la vie. Des constantes demeurent inébranlables : l’amour qui nous unit, l’adoration que nous vouons à nos deux filles, la croyance que nous sommes maitres de notre destin — quelles que soient les circonstances, l’importance d’assumer nos responsabilités et de croire en notre pouvoir personnel… et la certitude que nous ne sommes pas seuls. Finalement, nos priorités se sont raffermies et s’éclairent maintenant d’une nouvelle lumière. Notre énergie est mieux canalisée et notre chemin se débroussaille tranquillement. 

J’espère que mes prochaines confessions pourront refléter notre bonheur et l’amour qui gouvernent plus que jamais notre destinée. Je suis certaine que l’inspiration sera au rendez-vous! 

xx

Lyne
Maman, spécialiste en finances personnelles, blogueuse.

14 Comments

  1. bonjour, j’ai 66 ans et je vous lis silencieusement depuis les débuts et ce matin, je me sens concernee par …la croyance etc. quels que soient vos ecrits, ils me touchent et j’aime bien savoir ce qui se passe dans la famille d’un militaire aussi.merci de continuer.

    1. Merci Diane, votre commentaire me touche 🙂 Je devrais revenir bientôt sur la croyance et la Vie… les récents événements ont confirmé certains points pour nous.

      Au plaisir 🙂

  2. J’aime vous lire, souvent vous me faites voir la vie sur un angle différent, ou vous réussissez à me faire me questionner sur certaines façons de faire ou pas faire.
    J’ai beaucoup d’admiration pour la belle et bonne personne que vous êtes.
    C’est toujours avec plaisirs que je regarde grandir vos belles filles et je suis toujours contente de lire vos aventures familiales.
    Je trouverais cela chouette de lire la rentrée scolaire de vos filles au secondaire et au CEGEP….

    Je suis contente pour vous quand tout va bien et je partage vos chagrins et vos déceptions lorsque vous les partager.
    Si j’avais eu une fille, j’aurais aimé qu’elle vous ressemble.

    Alors, je vous remercie de continuer et si vous décidez un jour de cesser de publier au grand public, cela sera un jour triste, car il y a aussi votre façon de raconter qui est particulièrement intéressante et certainement très soignée, sans oublier la qualité de vos photos.

    Merci pour tout cela et plus encore.

    1. Merci beaucoup Kaparadi pour votre commentaire, il me touche beaucoup. Je sais que vous êtes au rendez-vous depuis presque mes tout débuts, et je suis heureuse de vous savoir encore là. Si un jour le blogue devenait privé, l’accès serait ouvert à ceux qui me lisent depuis longtemps et qui le font avec respect. Alors tant que l’inspiration est au rendez-vous, vous pourrez nous suivre. 🙂

      Au plaisir de vous savoir encore là 🙂

  3. j’espère sincèrement que l’inspiration sera au rendez vous… ça me manquerait vraiment beaucoup de ne plus suivre vos aventures, votre évolution, au travers de tes mots et surtout de ton oeil de photographe… vraiment.

    1. Merci Virginie 🙂
      J’ai confiance que l’inspiration demeure, même si certaines pauses s’imposent parfois. Mais les retours font toujours mon bonheur.
      Merci de me suivre et pour ton commentaire! 🙂

  4. Je suis bien contente de savoir que tu continueras à écrire! J’aime ton écriture et ton point de vue sur la vie, et tu me donnes souvent de bonnes idées inspirantes! Bon automne.

  5. je m’interroge aussi parfois, je prends peur surtout quand j’apprends que des gens proches de moi commencent à lire mon blog (pour ma famille, cela fait un petit moment), mais je parle de gens de ma ville.. et comme toi je continue, mais c’est vrai que j’en dévoile moins sur notre vie familiale : j’ai un peu peur.. en tout cas, si c’est un facteur de motivation pour toi tant mieux car tu écris tellement bien.. je ne sais pas pourquoi, mais je me sens proche de toi depuis le début où c’est toi qui m’avait déniché sur hellocoton .. PS : il y a deux semaines, j’atais dans ta ville Quebec, et j’ai vraiment pensé à toi .. tu vois .. cette communeauté de blogueuses nous a vraiment beaucoup apporté à toutes …

    1. J’ai vu les magnifiques photos que tu as prise de « ma » ville! Et tu as raison, c’est tout de même spectaculaire cette connexion que l’on ressent pour certaines blogueses que l’on suit. Ça rend le web plus chaleureux et ça devient comme une relation. Moi aussi, dès le début j’avais l’impression de te connaitre. Qui sait, un jour nous aurons peut-être l’occasion de nous croiser dans un coin du monde 🙂

  6. J’aime bien vous lire de temps en temps même si nos vies sont si différentes, ça ne changera pas ma vie si vous arrêtiez mais ça me manquera…et après n’est ce pas ça le plus important?

Laissez un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueueurs aiment cette page :