problèmes financiers ou trouver de l'aide
Finances

Problèmes financiers? Où trouver de l’aide!

Vous êtes étouffés par vos dettes? Vous avez des problèmes financiers et vous vous demandez où trouver de l’aide? Voici des ressources à utiliser… et d’autres à éviter pour vous en sortir!

Premièrement, si vous éprouvez des difficultés financières et cherchez une solution, vous ne devriez pas avoir à payer pour être conseillé! Partout au Canada, il existe des ressources professionnelles OBJECTIVES qui pourront vous aider GRATUITEMENT. En raison de mon expérience de travail, je vous parlerai principalement des ressources offertes au Québec. J’ai d’ailleurs eu le plaisir de travailler pour trois de ces organismes (et collaboré avec d’autres) qui offrent un excellent service et qui ont à cœur les besoins de leurs clients.

Les organismes à but non lucratif (ACEF et groupes communautaires)

Ces organismes devraient être en tête de liste des ressources à consulter pour de l’aide avec votre budget ou un problème d’endettement. Leurs conseils sont professionnels, objectifs et gratuits.

Vous n’avez pas besoin d’être au bord de la faillite pour rencontrer leurs conseillers. Ils peuvent vous aider à bâtir un budget, préparer un plan d’épargne pour l’achat d’une maison, planifier en fonction d’un changement à venir dans votre vie (arrivée d’un enfant, fin des études, retraite, perte d’emploi) ou trouver une solution à un problème d’endettement.

La plupart des organismes vous demanderont de compléter un budget, faire votre bilan et apporter vos documents financiers pour la première rencontre. Basé sur les informations que vous fournirez, le consultant budgétaire discutera des options qui s’offrent à vous. Il vous présentera les avantages, les inconvénients et les conséquences de chaque solution, en vous conseillant sur la façon la plus efficace de reprendre le dessus.

Attention : assurez-vous que l’organisme n’est pas l’intermédiaire d’un redresseur financier! N’hésitez pas à demander quelles sont leurs sources de financement!

Pour les militaires et leur famille

Les militaires et leur famille ont aussi accès au service de counselling financier offert par la Financière SISIP. Leurs conseillers peuvent vous aider à prévenir les problèmes financiers ou corriger une situation d’endettement. Leurs conseils sont adaptés à la réalité militaire. Ils tiennent compte, entre autres, de l’impact d’un déploiement, d’une mutation, d’une restriction imposée, ou d’une libération. De plus, ils peuvent vous conseiller sur l’accès aux prêts et subventions de la Caisse d’assistance au personnel des Forces canadiennes.

Le service de counselling est gratuit et confidentiel.

Votre institution financière

Trop souvent, les clients qui commencent à éprouver des difficultés financières tentent de les cacher à leur banque ou leur caisse populaire. Parfois par gêne d’avouer leurs difficultés, ou dans l’espoir d’obtenir un nouveau prêt pour «s’en sortir», ils négligent de dévoiler des détails importants de leur budget familial.

Premièrement, obtenir du crédit sous de fausses déclarations est illégal. En cas de faillite, vous pourriez ne pas être libéré de cette dette. Deuxièmement, vous vous privez d’une aide précieuse en cachant votre situation.

Les institutions financières n’ont pas intérêt à conduire un client à la faillite. Ils pourraient vous offrir des conditions avantageuses pour reprendre le dessus ou traverser une période difficile. De plus, si eux vous refusent un nouveau prêt, une alarme devrait se déclencher dans votre tête! Les prochains à dire oui ne vous feront pas de cadeau! Si un refus ne vous empêche pas de magasiner ou négocier avec une autre institution, soyez toutefois prudent dans vos démarches et portez une attention particulière aux conditions de nouvelles offres.

Les syndics

Si la faillite est une solution de dernier recours, les syndics qui l’administrent peuvent être de bons conseillers à rencontrer avant d’en venir là. Conformément à la Loi, ils se doivent de bien évaluer votre situation et de vous informer des autres solutions à votre disposition. Légalement, un syndic ne peut vous «pousser» à la faillite si d’autres options sont encore viables. Comme la première rencontre est gratuite, leurs conseils peuvent vous aider à prendre une décision éclairée.

Attention : vous n’avez pas besoin d’un intermédiaire pour faire une proposition de consommateur ou une faillite. Comme les syndics sont les seuls à pouvoir administrer ces solutions, assurez-vous que vous faites directement affaire avec eux si c’est l’option qui s’offre à vous.

Les redresseurs financiers

Attention aux entreprises qui se disent redresseurs financiers, conseillers en crédit ou courtier en refinancement. Combien de clients ai-je rencontrés qui revenaient d’une visite chez l’un de ces «conseillers» qui leur promettait des miracles? Malheureusement, après avoir payé des frais d’ouverture de dossier et de consultation «professionnelles» ces derniers réalisaient trop tard qu’ils étaient purement et simplement référés à un syndic… qu’ils auraient pu consulter gratuitement, sans intermédiaire et sans engagement!

À ce sujet, je vous invite à lire la chronique de Stéphanie Grammond parue dans le journal La Presse : «Dans les platebandes des syndics». Elle y décrit des cas que j’ai malheureusement rencontrés dans mon bureau… Je vous invite à lire également le reportage de La Facture : «Faire affaire avec un redresseur financier… un pensez-y-bien!» .

 
Un premier pas dans la bonne direction

Lorsque l’on vit des problèmes financiers, on se retrouve trop souvent en situation de vulnérabilité. Il faut donc être particulièrement vigilant et prendre conseil auprès des bons professionnels. Demander de l’aide n’est pas un constat d’échec, mais un acte de courage qui démontre notre désir de conquérir nos difficultés.

Vous retrouverez une liste détaillée des organismes d’entraide sur la page «Ressources et liens» du dossier «Finances». Il existe des ressources semblables ailleurs au Canada et à l’étranger. Si vous avez des organismes à but non lucratif à me conseiller, n’hésitez surtout pas à commenter ce texte ou me faire parvenir un message!

6 Comments

Laissez un commentaire.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: