La vie avec un chien… c’est aussi ça.

Vivre avec un chien

C’est trouver notre calepin de notes préféré complètement massacré…

C’est trouver notre troisième crayon entièrement mâchouillé…

C’est dire BEAUCOUP de gros mots même si au fond de soi, nous sommes reconnaissante que l’encre ne se soit pas répandue sur le tapis!

Mais pourquoi être si fâchée? Après tout, ce n’est qu’un chiot!

Parce que je suis frustrée. Je ne suis pas habituée de me faire briser des trucs. Ce chien a brisé plus d’objets en quelques mois que mes filles en 10 ans!

Mais, il y a aussi autre chose…

Quand j’ai vu mon calepin (mais surtout ma réaction que certains membres de ma famille ont jugé « un peu » disproportionnée), j’ai revu mon père. Je me souviens de sa colère quand une petite amie avait brisé l’une de mes poupées préférées… Oh boy! Mon Papa d’amour qui ne se fâchait pratiquement jamais était complètement hors de lui! Je ne sais pas comment c’était arrivé, mais je me souviens de sa réaction…et à quel point il avait pris le geste comme une attaque personnelle contre moi!

Le jour où ma poupée fut décapitée, j’ai appris que c’était une grave insulte que de se faire briser quelque chose… et que c’était justifié de déclencher une tempête  nucléaire! Aujourd’hui, je réalise qu’il y avait autre chose sous cet incident et que c’était peut-être un peu exagéré comme réaction…

« When you know better, you do better »  disait Maya Angelou… enfin, je peux toujours essayer!

Mais en dehors de cette belle introspection très touchante, il y a aussi le fait que je suis drôlement frustrée que Kabir vole tous les crayons, les bas ou les calepins qui trainent, parce que je trouve que notre maison est déjà pas mal ramassée! On m’a même déjà reproché d’avoir une maison trop bien rangée! 

Mais apparemment, notre chiot de 9 mois n’est pas de cet avis…

Et dire que cette race demeure bébé au moins trois ans…

Soupir… 

😉

Lyne
Maman, spécialiste en finances personnelles, blogueuse.

9 Comments

  1. Je comprends. Je n’aime pas les choses cassées, abîmées. C’est l’une des choses sur lesquelles j’ai pu me fâcher avec mon fils, quand il essayait de « casser » pour le plaisir de casser. Les accidents, oui. Abîmer pour le fun, non.

    Maintenant, je ne saurais pas éduquer un chien 😆

  2. Eh oui! Je comprends bien! chez nous c’étaient les chatons qui se faisaient les dents sur les câbles/fils électriques/rubans (pas d’accidents, ouf) En fait il faut essayer de se mettre à leur niveau, ne rien laisser qui puisse les tenter et réviser complètement sa façon de faire… comme avec un bébé humain: sécuriser des choses, en cacher d’autres… Patience! (Si tu penses aussi que s’ils ont accês à des choses qui pourraient leur nuire, c’est radical, tu ne les laisses plus à leur portée! )

    1. Ah oui les chatons et leurs petites griffes… j’ai encore un meuble qui en porte les traces! Pour le chien, nous avons caché tout ce qui pouvait le blesser mais il adore les bas, mes sous-vêtements… et les crottes de chats! J’adore tellement quand il revient la face pleine de litière et une haleine de merde… ! lol!!!

Laissez un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueueurs aiment cette page :