La St-Valentin entre filles

Je peux compter sur les doigts d’une main le nombre de fois où mon Guerrier fut présent pour la St-Valentin. Heureusement, ce n’est pas une fête importante pour nous en tant que couple. En revanche, depuis que nous avons des enfants, il semble que ce soit un incontournable du calendrier et c’est maintenant devenu une fête familiale. Et dès qu’une partie de la famille va à l’école, les rappels sont nombreux!

Par contre, la St-Valentin ne dure qu’un jour. Pas de décorations ou de projets à long terme! Après Noël, et juste avant Pâques, je n’ai pas l’énergie de décorer encore une fois toute la maison. Tout est concentré le 14!

À l’exception des cartes, pour les amis de la classe :

Après le cauchemar de l’an dernier (où Sofia a fabriqué elle-même toutes les cartes pour ses amis…), j’ai adopté la version cheap. Le bonheur! Je n’aime pas leur allure « bout de carton », mais j’apprécie leur simplicité 😉 Et pour faire passer la pilule, j’ai ajouté quelques chocolats…

Seuls les grands-parents (et un amour d’été) se sont mérité le grand art :

Mais LE 14, les coeurs se retrouvent partout : sur les pailles, les napkins et dans l’assiette. J’avoue que j’aime entourer nos filles de petites attentions et je souhaite qu’elles conservent un beau souvenir de cette journée.

Des pancakes roses à la forme d’un coeur abstrait :

Un cadeau donné dès le réveil pour motiver Sofia à aller à l’école. Pauvre elle, elle ne pouvait concevoir de ne pas rester à la maison le 14 février! Pour elle, c’est en famille que ça se fête et elle avait l’impression de tout manquer en passant la journée en classe. Et quelle injustice qu’Audrey soit à la maison avec moi! Alors les célébrations débutant au réveil (et une rentrée scolaire retardée de 45 minutes) ont fait en sorte qu’elle a eu l’impression d’avoir le meilleur des deux mondes 😉

Le lunch de ma grande :

Le diner de ma puce :

Des fleurs et des ballounes de la part de notre Guerrier :

Un souper « entre filles » composé de sushis et fondue au chocolat :

Les filles ont adoré leur journée, elles se sont senties spéciales et aimées. Le plus beau des cadeaux pour maman 🙂

.

.

.

La St-Valentin est là pour rester, qu’on le veuille ou non. On peut rouspéter contre son côté commercial. On peut être dédaigneux et dire que nous sommes supérieurs à cette fête parce que nous disons « Je t’aime » à notre douce moitié à l’année. Mais la date est là et elle reviendra chaque 14 février. C’est donc à nous de l’adapter à notre façon. Ne pas tomber dans le piège commercial ou celui du voisin gonflable. Pas plus que dans celui de l’« anti-tout » qui en a pour 24 h à chialer.

Quand on aime quelqu’un ou notre famille, pourquoi ne pas sauter sur l’occasion de le souligner une fois de plus? J’ai la chance de partager ma vie avec un homme que j’adore, qui m’aime et qui me fait sentir aimé et belle chaque jour de ma vie. C’est vrai, nous n’avons pas « besoin » d’une date dans le calendrier pour nous dire « Je t’aime ». Mais la fête existe, qu’on le veuille ou non. Alors, pourquoi ne pas l’accepter et profiter de cette occasion pour créer un peu de magie dans notre quotidien qui passe souvent trop vite?

Lyne
Maman, spécialiste en finances personnelles, blogueuse.

6 Comments

  1. Tellement attendrissant cette page et tellement vrai … tu sais comment rendre une journée si commerciale en une journée incontournable et mémorable ! merci de partager ces beaux moments de bonheur, c’est comme du bonbon ! xx

  2. Bravo! tu en as fait quelque chose de chouette. Pas commercial, juste de la belle attention et des souvenirs tout doux pour tes filles. C’est vrai que c’est piégeux tout ça mais une fois de plus tu as élevé le niveau des débats. Je retiens. Moi je ne suis pas fière de moi, engluée dans mes problèmes de vertige, nauséeuse et fatiguée, j’ai rejeté les attentions de mon héros et j’ai filé me coucher en rentrant de chez le kiné. Sans une attention pour le bouquet rouge et ennamouré qui m’avait été apporté. Je suis inbuvable pour mes proches et bien fait pour moi ils me le rendent bien… Pas fière de moi, juste fatiguée.

    1. T’inquiètes pas : quand je suis malade ou fatiguée, je ne suis pas vivable non plus 😉 Mais nos amours le savent et savent aussi que nous redeviendrons charmantes éventuellement 😉 Repose-toi bien 🙂

Laissez un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: