Joyeux Noël!


Je vais être politiquement incorrecte et vous souhaiter un joyeux Noël!

Quel choc de revenir au pays! À peine 6 mois d’absence et tant de changements! L’accommodation raisonnable nous interdit maintenant de souhaiter « Joyeux Noël », le Québec est devenu une nation, Josée Turmel est redevenue blonde et il pleut un 25 décembre. Une chose n’a pas changé : l’air bête et le manque de civisme des Québécois!

Lorsque nous avons déménagé, j’écrivais qu’il fallait s’habituer à être « gentil ». Et bien, après 6 mois, je réalise que nous sommes déjà assimilés. Et plusieurs comportements m’agacent. Personne ne tient les portes, personne ne dit merci si vous le faites, si vous souriez à un inconnu il vous jette un regard agressif et surtout, ne parlez pas aux inconnus! J’en ai fait l’expérience au guichet automatique.

Jeudi matin, à une caisse populaire de Ste-Foy, j’attends en ligne pour faire un retrait. Je remarque que personne n’utilise l’un des guichets qui semble pourtant fonctionnel. Je demande à la « dame » devant moi si le guichet est vraiment défectueux et elle me répond d’un ton agacé : « Ben, d’après vous? ». Bienvenue au Québec!!

Mais, heureusement, certaines choses ne changent pas. Comme le plaisir immense que j’éprouve à discuter avec mon père jusqu’aux petites heures du matin!

Lyne
Maman, spécialiste en finances personnelles, blogueuse.

  1. Cher lily, s.v.p. ne généralisons pas. Ils y plein de bons Québecois gentils et courtois. Moi par exemple, parmi tant d’autre. J’ai un peu suivi ce splendide voyage en famille. Ils y en a qui savent vivre. Pour le politicaly correct qui nous empêche de se souhaiter joyeux Noël et d’avoir des sapins dans les endroits publiques, je pense que ça va passer et revenir comme le naturel. Bonne Année.

  2. Ce n’est pas la majorité des gens cependant on remarque une grosse différence dans l’approche des gens face aux inconnus, une certaine rudesse je dirais chez les québécois que nous ne rencontrons pas dans le sud des USA.

  3. @ Marchello : je sais qu’il y a encore plein de monde gentil au Québec. Malheureusement, il s’agit d’une majorité très silencieuse… 😉 Bonne année à toi aussi :)))@ François : Je confirme qu’il y a une différence entre faire l’épicerie à Québec et à Fort Benning!

Laissez un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueueurs aiment cette page :