Évènement inter-blogueurs : expériences musicales étonnantes en voyage

Cet article participe à l’évènement Inter-blogueurs « Voyager blogs » organisé par le blog fromside2side.com et dont voici la présentation pour cette 3e édition : 2 ou 3 expériences musicales étonnantes en voyage.

voyager-blogs-3eme-edition-cest-parti

Pour changer des défis photo, voilà que je me lance dans mon premier défi d’écriture! Une copine expat a proposé le thème « Expériences musicales », et je me suis dit : pourquoi pas? Il y a encore plein de trucs que je n’ai pas racontés sur notre expatriation aux États-Unis. L’occasion était trop belle! Je vous invite d’ailleurs à lire les textes des autres participants, je suis certaine que vous ferez de belles découvertes!

.

.

.

Expériences musicales

Lors de notre séjour en Géorgie nous avons découvert la musique country et le bluegrass. Deux styles musicaux que je regardais de très loin, et que je n’aimais pas du tout avant d’avoir vécu aux États-Unis! Il faut dire qu’au Québec, ces deux genres sont généralement étiquetés de quétaine, et ils se trouvent à des lieux de mes gouts personnels qui tournent plutôt autour de l’alternatif, le jazz et la musique du monde. Par immersion ou saturation, j’ai fini par les apprécier! Mais ce ne fut pas automatique…

Je me souviens qu’à notre arrivée, tout le monde était surexcité par la venue prochaine de Toby Keith qui donnait un concert sur la base militaire de Fort Benning, où nous restions. La grande majorité des gens que nous connaissions s’y étaient donné rendez-vous, et attendaient l’évènement avec impatience! Mon Guerrier et moi on échangeait chaque fois un regard ou un sourire en coin. Aujourd’hui, je dois avouer que je serais parmi les premières à tenter d’obtenir un billet pour son spectacle!

Dans le Sud, la musique country est présente partout. Et dans le milieu militaire encore plus! Les valeurs familiales et patriotiques qui y sont véhiculées touchent une corde sensible au coeur la population. Dans la foulée du 11 septembre, les paroles de Toby Keith entre autres, avec « The Taliban Song », « Courtesy of the Red, White and Blue » et « American Soldier », résonnent profondément chez les Américains. Pour mon Guerrier et moi, sa pièce « I love this bar » est rapidement devenue la chanson thème de notre propre bar : le Beaver Club (avec « Hey Baby » de No Doubt, mais ça c’est une autre histoire!)

Personnellement, j’ai appris à apprécier les textes humoristique et sarcastique de Toby  (« American Ride », « I wanna talk about me »), mais j’aime aussi son côté plus profond que l’on retrouve entre autres dans la pièce « My list ».

J’ai donc développé une certaine oreille pour la musique country… mais je suis loin d’être une pure et dure! J’avoue que Tim McGraw (oui, oui! Je sais, l’idole de plusieurs et le chanceux mari de la belle Faith Hill) me donne plutôt envie de me lancer en bas d’une falaise… avec son cheval qui doit être au bord du suicide à force d’entendre sa voix larmoyante et ses histoires déprimantes (à une ou deux exceptions près). C’est d’ailleurs l’un de nos running gags à la maison, car le reste de la famille ne partage pas mon absence d’admiration pour Tim. Mais, malgré nos limites respectives, la musique country nous rappelle de beaux souvenirs. 🙂

Notre deuxième expérience, qui se rapproche du country, mais nous transporte tout de même encore plus loin, et s’associe irrémédiablement au Sud, est le bluegrass. Là j’avoue, c’est le Deep South! Surtout quand le corps de police locale s’organise un band et joue aux soirées organisées entre expat! Benjo, mandoline et harmonica sont au rendez-vous pour donner une trame musicale digne du film Délivrance! Il ne manque qu’un crachoir et des dents jaunes (ou pas de dents pantoute!). Avec des notes mélangeant le jazz, le blues et le country, le bluegrass accompagne très bien une soirée en plein air bien arrosée… À l’écoute, il me transporte instantanément vers une nuit chaude et humide de la Géorgie, à partager un verre entre amis et écouter un copain nous raconter sa chasse à l’alligator (fait vécu). Typique. À la limite de la caricature. Mais remplie d’émotion et de chaleur humaine.

Je n’ai pas ramené d’album dans mes bagages lors ne notre rapatriement au Canada, mais je n’hésiterai pas à en écouter à nouveau si nous avons la chance de parcourir les routes du Sud.

Voilà donc mon expérience musicale d’expat! J’espère avoir l’occasion de partager d’autres souvenirs avec vous, au fil des prochains défis 🙂

Lyne
Maman, spécialiste en finances personnelles, blogueuse.

6 Comments

  1. awww…. superbe série! Tout en douceur, en moment magique et en frissons de tendresse. J’aime particulièrement ta première image. Elle raconte la tendresse et les grandes distances qui te séparent de ton amour. Bonne journée! xx

Laissez un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueueurs aiment cette page :