Du bénévolat à notre calendrier

Cette année, j’ai ajouté de nouvelles activités à notre calendrier de l’avent, dont l’une est très appropriée pour la saison : du bénévolat.

Ça faisait déjà quelques années que je cherchais une occasion d’en faire avec les enfants. Et c’est ici que j’ai trouvé un site web qui répertorie les endroits où les familles peuvent ensemble donner de leur temps. Absolument génial comme initiative pour aider les familles qui ne savent pas exactement quoi faire, ou qui viennent d’arriver dans une nouvelle région. 

Je sais que nous pouvons faire du bénévolat pour différents organismes où les jeunes sont généralement impliqués, où faire des collectes de fonds pour d’innombrables causes. Sofia en a déjà fait pour les maladies du cœur et, plus récemment, pour Hope for Wildlife. Nos deux filles ont aussi fait des corvées pour nettoyer des parcs et leur cour de récréation. Mais cette fois-ci, je cherchais une cause sociale. Chaque année, par l’entremise de leur école elles aident à recueillir des denrées périssables pour les familles dans le besoin, mais je voulais un contact plus direct avec la réalité de plusieurs d’entre elles.

Samedi dernier, notre calendrier nous offrait donc l’activité suivante : aider un refuge pour sans-abris. Au programme : nettoyer les toilettes, trier les sacs de dons, faire des sandwichs et fabriquer des cartes de Noël. Du vrai travail pour sensibiliser nos enfants. Ce fut une initiation modeste, car le refuge était fermé pendant que nous y étions. Mais, entendre la description de l’organisme, la vie des gens qui en bénéficient, et réaliser que ce qu’elles avaient sous leurs yeux était tout ce que ces personnes auraient ce soir-là (et une partie de leur vie) fut une belle introduction à l’entraide sociale. Les filles ont pu être témoins de l’entraide spontanée, de la camaraderie et de la gentillesse des personnes qui s’impliquent généreusement dans ce genre d’activité. Elles ont aussi éprouvé de la fierté de pouvoir aider à leur propre façon des personnes qui en ont réellement besoin. 

Et elles ont très hâte de répéter l’expérience! À peine sorties de l’établissement, elles nous demandaient quand nous allions revenir

***

Plusieurs personnes croient que le bénévolat doit êtrediscret. Qu’on ne doit pas se vanter d’offrir notre temps pour une bonne cause afin de ne pas détourner la valeur du don de soi vers une quête de reconnaissance. Mais je pense que les exemples de bénévolat doivent se multiplier pour inspirer le plus de monde possible à contribuer, chacun à sa façon.

« Be the change you want to see in the world »—Mahatma Ghandi

Si samedi matin j’ai amené mes filles dans un refuge pour sans-abri, c’est parce qu’il y a deux ans ma soul sister m’a partagé sa propre expérience. Cette année là, plutôt que de déposer des denrées non périssables dans la boite prévue à cet effet à l’école de son garçon, elle l’a accompagné pour les remettre directement au refuge. Le responsable, touché par son initiative, en a profité pour leur faire faire le tour de l’organisme, leur expliquer qui avait besoin d’aide et combien de personnes fréquentaient le centre. C’est ce que j’appelle pousser l’expérience un pas plus loin et favoriser la conscientisation de nos jeunes !

Pour les enfants, c’est devenu une habitude d’apporter des denrées non périssables à l’école à l’occasion des Fêtes. Mais combien d’entre eux réalisent concrètement à quoi ça sert? Aujourd’hui, le fils de mon amie le sait. Il peut en témoigner. Il peut toucher d’autres personnes en partageant son expérience. Comme mon amie l’a fait avec moi. Son geste, qui incarne pour moi le rôle parental à son meilleur, m’a inspirée à aller un peu plus loin avec mes filles.

En partageant notre expérience, je ne cherche pas les félicitations. Même si comme tout le monde j’aime les petites tapes dans le dos, ce que j’espère vraiment c’est d’inciter une famille à faire la même chose. 

À chaque personne qui serait tentée de me dire «Bravo pour ton geste! C’est tellement bien de faire ça avec vos enfants», je dis : «merci». J’apprécie votre commentaire et il me touche sincèrement. Mais ce qui me toucherait au centuple c’est de savoir que grâce à mes deux heures, vous aussi donnerez deux heures de votre temps!

Je sais que nous ne sommes pas les seuls parents à initier nos enfants à devenir des êtres humains responsables et attentionnés. J’ai la chance d’en connaitre plusieurs. Mais je pense que si chacun partageait son expérience, nous pourrions inciter encore plus de monde à faire la même chose.

Cette semaine, notre 2 h aura fait une petite différence pour cet organisme qui vient en aide aux sans-abris. Mais si ce deux heures inspire d’autres parents à donner aussi deux heures avec leurs enfants, imaginez l’effet que ça auraaujourd’hui, mais aussi dans notre monde de demain! Car ces enfants qui sont initiés aux causes sociales ont beaucoup plus de chance de répéter l’expérience dans le futur.

Plusieurs personnes qui hésitent à donner de leur temps ne savent tout simplement pas que c’est accessible, ou ils cherchent une cause qui les rejoint. De nombreux parents sont déjà impliqués dans les levés de fonds des organismes de loisirs que fréquentent leurs enfants et c’est difficile de rajouter d’autres heures de bénévolat à leur horaire familial surchargé… mais parfois, il suffit d’une heure ou deux pour faire toute la différence dans les vies des personnes démunies ET celle de nos propres trésors.

Avez-vous déjà fait du bénévolat avec vos enfants? Aimeriez-vous l’expérimenter en 2016? Si oui, avec quel organisme? N’hésitez pas à partager vos expériences, vous pourriez en inspirer d’autres à faire de même! 

***

Quelques ressources pour vous inspirer :

Pour trouver des opportunités de bénévolat dans votre région, selon vos domaines d’intérêt : Get Involved et Bénévoles.ca

Pour du bénévolat dans la région d’Halifax, connaitre les besoins humains et matériels des différents organismes : Halifax Helps

Le refuge que nous avons aidé samedi : Out of the Cold Halifax qui a toujours besoin de ressources humaines et matérielles.

Lyne
Maman, spécialiste en finances personnelles, blogueuse.

Laissez un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.