Des p’tits riens à l’envers… et à l’endroit

Avant de vous raconter un voyage en ambulance et de vous annoncer quelle sera notre prochaine ville de résidence, voici un texte que j’avais écrit la semaine dernière, mais que je n’ai pas eu le temps de publier… trop occuper à faire survivre la famille!

——

Y’a de ces journées où tout ce que vous pouvez faire c’est « Fuck*** deal with it! ». Parfois, c’est une semaine… Plein de p’tits rien qui, prit individuellement ne seraient qu’un détail dans votre vie, mais qu’un enlignement des planètes fait qu’ils arrivent tous en même temps. En pleine période de SPM.

— Un tuyau du refroidisseur d’eau perce et la bouteille se vide sur le plancher;

— Les chats se révoltent contre leur litière et décident de faire leurs besoins aux quatre coins du sous-sol;

— Ils se révoltent également contre leur nourriture et vomissent sur deux étages;

— Vous attrapez un rhume… un vrai!

— Votre bébé attrape votre rhume et est misérable;

— Votre clinique vous réfère à l’hôpital afin que votre bébé voie un inhalothérapeute.

— Vous attendez 5 h 30 à l’hôpital pour qu’un généraliste passe 5 minutes avec votre fille, et vous donne une prescription de cortisone.

— Arrivé à la pharmacie, on vous apprend que vous ne pourrez pas donner le médicament prescrit avant le lendemain matin… vous savez qu’une longue nuit vous attend…

— Les patins qui théoriquement devraient faire à votre fille (même grandeur que ses bottes, ses bottes lui font encore, des patins habituellement c’est une pointure de moins que les bottes) ne lui font pas… et elle a du patin l’après-midi même avec sa classe de maternelle…

Heureusement, il y a l’envers de la médaille :

— l’odeur du Ivory Neige et de l’eau de javel alors que vous faites une montagne de lavage pour éliminer les microbes.

— Votre voisine va conduire votre fille à l’école pour que vous puissiez rester à la maison avec votre plus jeune qui fait de la fièvre.

— Votre femme de ménage vient en plein la journée où c’est votre dernière priorité, mais que la maison cri à l’aide pour se faire nettoyer.

— Papy et Mamie viennent chercher votre grande fille à l’hôpital pour qu’elle n’attende pas pendant des heures que sa soeur voit le médecin.

— Vous revenez à la maison et elle dort. Vous aviez oublié de dire ce qu’il y avait pour souper, mais tout le monde s’est organisé et a bien mangé.

— Une amie vous accompagne au magasin pour que vous puissiez aller acheter des patins sans avoir à sortir votre bébé malade de la voiture.

— Votre laitier vous offre son plus beau sourire et vous suggère du smockmeat de chez Brynd pour votre diner!

De l’action, il y en a eu… et la semaine n’était pas finie…

À suivre…

Lyne
Maman, spécialiste en finances personnelles, blogueuse.

5 Comments

  1. Je suis sur le bout de ma chaise! 🙂 Quelle semaine tu as eue, en effet… Une chance, on sent le sourire dans le ton de ton billet!

  2. Ouf! Je suis essouflée pour toi. Il y a de ces périodes de vie où tout nous tombe sur la tête en même temps. Mon plus grand bonheur est de savoir qu’Audrey est guérrie et que Sofia et toi vous portez bien. Ici, il fait tempête et c’est magnifique. J’espère que vous avez le même plaisir et que les filles sont toutes excitées d’aller jouer dehors! Bravo pour ton courage!

Laissez un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: