Croisière – Jour 5 : St-Martin


Notre arrivée dans le port de Sint-Maarten, du côté Hollandais

8 h 00
Nous arrivons à St-Maarten, notre dernière escale du voyage. Cette île, dont une partie est hollandaise et une partie française, offre aux touristes « américains » que nous sommes, le dépaysement que nous recherchions depuis longtemps.

Notre couple d’amis et leurs 4 enfants se joignent à nous pour découvrir l’Île. La pression est sur moi : on me confie la planification de la journée et l’itinéraire à suivre. Heureusement, je serai bien inspirée : ce sera notre plus belle journée du voyage!

8 h 30
Dès notre débarquement du navire, nous sautons dans un taxi en direction de Marigot, la capitale française. Cette promenade nous permet de découvrir l’intérieur de l’Île. Déjà, on sent l’influence européenne dans les panneaux routiers, les ronds-points et les commerces. Cette île, bien qu’elle ait été pratiquement rasée par un ouragan en 1995, semble s’en être mieux remise que St-Thomas.

Après une course de 30 minutes, nous arrivons à Marigot. Ah! Le bonheur! Nous avons l’impression de retrouver une civilisation perdue depuis des mois. Boulangeries françaises, restaurants, boutiques de renom : si ce n’était des palmiers et de l’architecture, on se croirait en France. Même le paysage humain est différent. Les femmes sont belles, minces et élégantes, tout comme les hommes. L’embonpoint n’a pas débarqué sur l’île!

Trois prises de vues de Marigot, trois photos qui me font rêver à nos prochaines vacances que nous risquons de passer ici!

9 h 00
Nous nous attablons dans une petite boulangerie pour déguster un déjeuner « français ». Pains, pâtisserie, baguette, café : tout est absolument succulent!


Notre puce d’amour qui s’est fait offrir des fleurs par ses deux petits amis américains

9 h 30
Nous prenons une petite heure pour courir les boutiques. La ville est absolument charmante et quel plaisir de magasiner en français dans des boutiques de renom! Premier arrêt : une boutique de lingerie fine où je pourrai enfin trouver des dessous dignes de ce nom!

Je profite de l’opportunité pour questionner la vendeuse sur les différentes plages de la région. Elle nous suggérera « Grand Case », une plage fréquentée par les locaux et les touristes qui recherchent le calme et le dépaysement, loin des grandes chaînes commerciales. Cette plage est bordée par de petits bistrots sympathiques où l’on peut déguster un merveilleux rosé, les deux pieds dans le sable!

J’achète sa suggestion en sachant que c’est en plein ce que recherchaient mes « clients », tout en étant consciente que je ferai probablement deux malheureux : les deux ados. Ces derniers espéraient, oh surprise, que je choisisse la plage nudiste. Mais bon, les préférences des adultes (lire : vin rosé) passent en premier! De toute façon, les monokinis sont de mises un peu partout du côté français de l’île. Ça devrait les satisfaire amplement pour une première expérience!

10 h 30
Après une deuxième promenade en taxi, nous débarquons sur la plage. Wow!!! LA plage!

Ben oui! La plage!

Une plage étroite, mais bordée par quelques palmiers et des bistrots français. L’ambiance est relaxe, la clientèle est discrète et, pour le plus grand bonheur des ados, les seins sont à l’air!

Je suis consacrée meilleure organisatrice de voyage et on me paye un verre de rosé pour me remercier! C’est ici que nous passerons les meilleurs moments de notre croisière. Nous sommes tous d’accord pour dire que nous reviendrons passer une semaine dans cette région paradisiaque où la gastronomie française et le soleil des îles sont au rendez-vous.

L’eau turquoise est cristalline et les enfants s’en donnent à cœur joie dans le sable fin. Les adultes dégustent rosés, rhum punch et la spécialité locale : le « tea punch », un mélange très corsé, mais agréable sous le chaud soleil des tropiques!

Apolon, poussinette d’amour et deux joyeux lurons!

Au diner, nous dégusterons un tartare de thon absolument succulent!


Tartare de thon, question de vous faire saliver!

15 h 30
Nous repartons en direction du quai d’embarquement en nous promettant de revenir dans ce petit coin de paradis.


Photo pas très originale du quai…

18 h 15
De retour à notre super table d’honneur, nous ferons baver d’envie nos « compagnons » qui, finalement, débarqueront peut-être la prochaine fois pour visiter le côté français de l’île. Nous espérons qu’ils oublieront le nom de la plage d’ici leurs prochaines croisières! (qui, soit dit en passant, sont déjà réservées jusqu’en 2009…).


Photo anachronique d’un couché de soleil prise plus tôt dans la soirée!

Lyne
Maman, spécialiste en finances personnelles, blogueuse.

7 Comments

  1. Cher Lily, la photo qui doit présenter les deux joyeux lurons j’imagine que tu parles d’une jolie française qui se promène allègrement sur la plage?

  2. @ Marchello : LOL!!!! Malheureusement non! Les règles veulent qu’on ne photographie pas les femmes aux seins nus 😉 Mais c’est bien pensé! :)))

  3. Franchement la meilleure île de tout le voyage…. pas de grosse américaine en jogging, pas de gros colons qui parle fort et qui se demande pourquoi il n’y a pas de hamburger au menu….. La classe mes amis, la grosse classe!!!!!!Les femmes sont élégantes, les hommes sont élancés, les gens sont acceuillants et gentils…que demander de plus?

  4. @ François : de pouvoir rester là une semaine? Và voir le site de St-Marin… à faire rêver!!!

Laissez un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: