Comment faire le suivi mensuel de son budget

Comment faire le suivi de son budget

Vous avez fait l’exercice d’identifier toutes vos dépenses, de la plus évidente (le loyer) à celle qui vous a fait sursauter (le coût de votre café quotidien), en passant par celle que vous aviez oubliée (l’achat de pneus). Maintenant qu’est-ce qu’on fait ? Est-ce qu’on doit absolument mettre de côté chaque semaine un montant pour l’immatriculation ? Idéalement oui. Comment fait-on pour faire le suivi mensuel de son budget ? Voici la méthode que j’utilise, et que plusieurs clients appréciaient pour sa simplicité.

1. Travailler avec un budget équilibré.

Lorsque vous planifiez votre budget mensuel, assurez-vous d’arriver à zéro, c’est-à-dire de ne pas avoir plus de dépenses que de revenus. Vous ne pouvez pas budgéter un déficit, sous peine de sombrer dans l’endettement. Attention de ne pas tomber dans le piège qu’une marge ou une carte de crédit représente un revenu d’appoint, ou un coussin de sécurité. Ce sont des dettes que vous devrez éventuellement rembourser. Si vous êtes serré présentement, les chances sont que vous le soyez aussi au moment d’ajouter un paiement supplémentaire à votre budget.

Si votre budget est déficitaire, réduisez vos dépenses ou trouvez une solution pour diminuer votre endettement afin d’arrêter l’hémorragie. Je vous aiderai avec cette question dans les prochaines semaines. 🙂

Si vous avez un surplus, donnez-lui une raison d’être, comme la réalisation d’un projet. Sinon, vous risquez de le voir disparaitre en dépenses insignifiantes.

2. Répartir dans des comptes.

Une des façons les plus simples de planifier son budget est de répartir nos dépenses dans différents comptes bancaires et de transférer mensuellement un montant d’argent suffisant pour les couvrir. Par exemple, vous pourriez avoir :

1. Compte d’épargne avec opérations pour vos dépenses mensuelles fixes et variables. C’est dans ce compte que sont versés nos revenus de différentes sources, et à partir de celui-ci que les paiements réguliers se font.

2. Compte d’épargne à intérêt élevé pour vos dépenses annuelles fixes et variables. J’utilise personnellement ce type de compte où je transfère un montant à chaque paye pour ces dépenses. C’est une façon de m’assurer que j’aurai les fonds au moment de les payer, et de faire un peu d’argent avec mon épargne.

3. Compte d’épargne à intérêt élevé (2) pour épargner pour vos différents projets. Vous pouvez consulter votre tableau d’objectif pour vous aider à cette étape. Vous pourriez aussi combiner ce compte au précédent si vous êtes sûr de ne pas « piger » dans votre épargne pour couvrir vos autres postes budgétaires. Vous pourriez aussi choisir un véhicule de placement afin de maximiser vos gains en intérêt.

3. Faire le suivi.

Vous pouvez vous créer un fichier électronique Excel ou Numbers, utiliser un logiciel spécialisé ou employer un tableau tout simple comme celui-ci.

Comment faire le suivi mensuel de son budget | Grille budgétaire

Pour voir à quoi peut ressembler la répartition des dépenses dans différents comptes bancaires, j’ai repris le tableau « Prévision des dépenses » présenté la semaine dernière en identifiant par différentes couleurs le compte recommandé (document PDF). Ce n’est qu’un exemple que vous devrez adapter à votre propre situation, mais il vous aidera à comprendre le principe (cliquez sur l’image pour avoir accès au document).

Prévision des dépenses

 

Vous pouvez décider de faire votre budget une fois par mois ou à chaque paye. Si vous avez des revenus stables et réguliers, divisez vos dépenses annuelles par 12 si vous faites votre budget mensuellement, ou par 26 si vous êtes payés aux deux semaines. (je reviendrai bientôt avec des conseils pour ceux qui ont des revenus variables.)

Derniers conseils

Au moment de compléter votre grille budgétaire, vous pouvez regrouper vos dépenses. Par exemple, « loisirs » peut comprendre vos achats de livres et revue, vos sorties au cinéma, etc. Le poste « Argent de poche » pourrait couvrir le tabac, l’alcool, vos billets de loterie, la cantine au travail, etc. Vous pouvez détailler votre budget autant ou aussi peu que vous le voulez. MAIS plus une catégorie est générale, plus vous risquez de perdre de vue combien vous coûtent vos habitudes de consommation. Plus votre budget est serré ou plus vous avez besoin d’y porter attention pour amener des correctifs, plus il est détaillé, plus ce sera facile de faire des choix.

Vous pouvez aussi utiliser un système d’enveloppe pour vos dépenses variables mensuelles. Retirez un montant X pour les couvrir (par exemple 500 $), diviser cette somme en fonction de son utilisation (300 $ d’épicerie, 40 $ d’essence et 160 $ de dépenses personnelles). C’est une façon très efficace de respecter son budget, limiter le coût des frais bancaires, mais surtout de prendre vraiment conscience de la valeur de l’argent.

Si vous recevez des montants annuellement, vous pouvez les réserver pour des dépenses spécifiques. ATTENTION de ne pas réserver cette somme pour plus de dépenses qu’il peut en couvrir ! Et soyez certain que vous recevrez cette somme ! Ne comptez pas sur des sommes qui vous sont dues, car il pourrait y avoir des retards très coûteux pour vous. Et attention de ne pas surévaluer ce montant. 

Pour faciliter votre gestion mensuelle, vous pouvez aussi demander des prélèvements automatiques auprès de vos différents fournisseurs. Cette solution évite les oublis et les retards. Certains organismes (fournisseur d’électricité entre autres) offrent des plans budgétaires et répartissent votre consommation annuelle en 12 versements égaux. Cette alternative vous permet d’avoir un budget équilibré, plus facile à gérer. 

Finalement, il n’y a pas de bonne ou mauvaise méthode, l’important c’est d’en avoir une. Et si elle marche, elle est bonne ! Si elle vous permet de ne pas penser à vos finances, à ne pas vous inquiéter, à ne pas ressentir un pincement au cœur ou à l’estomac quand une facture arrive, elle fonctionne. Si vous ne pensez pas à votre argent, votre manque d’argent ou vos factures au moment de vous endormir, votre méthode fonctionne. Certaines personnes bénéficient d’une méthode plus détaillée, d’autres ont besoin de plus de liberté. Il faut trouver celle qui vous permet de faire le suivi sans en faire une obsession, mais qui vous permet de maximiser vos revenus en sachant exactement à quoi ils servent.

NB : J’ai regroupé pour vous quelques-uns des outils que l’on retrouve sur le web. Visitez la page « Outils budgétaires » pour consulter la liste. 

Lyne Desruisseaux
Spécialiste en finances personnelles et rédactrice.

1 Comment

Laissez un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.