9 choses que vous devez savoir si vous déménagez sur la Côte est!

Ça fait maintenant quatre mois que nous sommes déménagés en Nouvelle-Écosse et j’ai déjà découvert quelques trucs sur les Maritimes. Il y a quelques semaines, lorsque j’ai lu l’article du magazine Notable « 9 Things You Need to Know Before Moving to the East Coast », je n’ai pu m’empêcher d’être en accord avec certains points, mais complètement en désaccord avec d’autres.

Je vous présente donc leur liste agrémentée des commentaires d’une nouvelle résidente qui a déjà vécu au Québec, en Ontario et en Géorgie. Notez toutefois que je n’ai fait aucune étude sociale ou empirique de la Nouvelle-Écosse, et qu’il ne s’agit que de mes premières impressions!

P4114357

1. La météo ne fait pas de sens.

Je n’ai pas encore connu l’hiver… j’ai entre aperçus le printemps, j’ai vécu une fin d’été et un début d’automne, mais je dois avouer que je suis déjà d’accord. Et ça m’a particulièrement frappé quand les filles ont commencé l’école!

La météo change plusieurs fois dans la même journée et les prévisions sont souvent complètement dans le champ. Un matin frisquet avec brume et bruine peut être suivi d’une magnifique matinée ensoleillée nous offrant un merveilleux 14 degrés, pour se terminer 30 minutes plus tard par une tempête de vent, des nuages menaçants et un mercure qui descend vertigineusement! Essayez de convaincre vos enfants de mettre des bottes de pluie quand le ciel est parfaitement bleu!

2. Les gens sont bizarrement gentils.

Ça c’est vrai! Je ne dirais peut-être pas « bizarrement », mais agréablement et étonnamment oui! Partout où vous irez, vous trouverez un visage avenant, souriant et accueillant. Je n’ai pas encore essayé de me faire des amis dans un bar, mais l’option est intéressante!

3. Pretty damn cheap!

Non, pas vraiment! Dans l’article on parle d’immobilier et de restaurant. Côté maison, c’est vrai que nous avons trouvé beaucoup mieux pour moins cher qu’à Ottawa. Les taxes municipales par contre sont très élevées (nous payons le même montant qu’à Ottawa pour moins de service). Côté restos : de nombreux restaurants de bonne qualité dans les prix que nous sommes habitués de payer à Québec. Pour le reste? J’ai déjà abordé le sujet ici, mais le cout de l’épicerie et des activités pour enfants est plus élevé qu’en Ontario.

Toutefois, si je me fie au parc automobile, il doit vraiment y avoir des économies à faire quelque part ou les revenus sont plus élevés! Dans notre région, les véhicules sont en meilleur état et plus récents que ce que je croisais à Kingston ou Trenton. Les BMW, Mercedes, Lexus, et Audy sont aussi beaucoup plus nombreuses que dans nos dernières villes de mutation. J’avoue que c’est plutôt agréable pour l’œil! 😉   

4. C’est facile de traverser la rue.

Oui, c’est vrai. Ce l’était aussi en Ontario et à Fort Benning. Le Québec, par contre, en a énormément à apprendre sur cette marque de courtoisie!

5. Les plages sur le bord de l’océan sont fantastiques, mais froides.

Nous n’avons pas encore eu la chance de les essayer… mais moi qui trouvais les lacs ontariens froids, j’imagine que je vais trouver l’Atlantique glacial!

6. Les impôts sont élevés!

Oui, c’est vrai! Surtout si vous arrivez de l’Ontario. Heureusement, nous avons planifié un coussin pour parer le cout du transfert de cette année (voir lien budget)

7. La population est démographiquement diversifiée.

C’est vrai qu’il y a du monde de tous les âges, avec une majorité dans les tranches « jeunes adultes » et « Âge d’or ». À quel point est-ce particulier? Il faudrait comparer différentes villes canadiennes car j’avais l’impression de vivre la même situation à Québec.

8. Ils boivent beaucoup.

Je ne dois vraiment pas me tenir avec les bonnes personnes! Mais c’est une caractéristique que j’ai souvent entendue au sujet des gens des Maritimes. Et depuis que j’ai rencontré mon médecin de famille qui me recommandait deux verres de vin rouge par jour, je commence à être d’accord avec cette affirmation!

9. Si vous quittez la Nouvelle-Écosse, vous allez vous ennuyer de l’océan.

Aucun doute là-dessus! Si un jour nous déménageons, je souhaite que ce soit pour rester dans la même province, mais pour nous rapprocher de l’océan.

Bonus :

Voici deux autres particularités que j’ai observées jusqu’à présent : 

10. Internet est accessible mais sous utilisé par les entreprises et le gouvernement.

La population semble plutôt branchée. Par contre, les entreprises et surtout les différents paliers de gouvernement ont encore beaucoup de chemin à faire pour améliorer leur présence sur le net! Le paiement en ligne est limité, les informations de plusieurs sites ne sont pas à jour, leur design est démodé et plusieurs pages conduisent à des « erreurs 404 ». Je dois donc gérer plus de dossiers par téléphone que je ne le faisais en Ontario. Mais au moins la fibre optique est plus accessible ici, ce qui permet de constater toutes ces lacunes assez rapidement! 😉

11. Trouver un médecin pourrait représenter un défi.

C’est plus facile de trouver un médecin de famille dans la région d’Halifax qu’à Québec, mais c’est plus compliqué qu’en Ontario. Quelques praticiens acceptent de nouveaux clients, mais leur feuille de route est parfois inquiétante. Et ils sont plus nombreux dans les grands centres qu’en région. Très peu acceptent de vous mettre sur une liste d’attente et les cliniques privées sont inexistantes, contrairement au Québec.

Je suis chanceuse : j’ai déjà trouvé notre médecin de famille, un homme très sympathique qui semble compétent. À tout le moins, il est prévenant, il inspire confiance et que dire de sa recommandation de boire deux verres de vin par jour? 😉

Bref, comme toutes régions canadiennes, les Maritimes ont leurs particularités qui, je l’avoue, en font une destination très accueillante et agréable à vivre. Il s’agit toutefois d’une question de perspective : les besoins sont différents d’une personne à l’autre et les priorités varient en fonction du cycle de vie. Un jeune professionnel ne remarquera pas les mêmes avantages qu’une mère de famille, mais je suis convaincue que tous deux apprécieront s’établir ici!

Lyne
Maman, spécialiste en finances personnelles, blogueuse.

2 Comments

  1. coucou!
    Moi en tout cas cette nouvelle destinaton me fait rêver! fais nous découvrir encore plus (avec tes magnifiques photos) ce coin du bout du monde (pour nous, pauvres français c’est effectivement le bout du monde….) Moi je te raconterai la Creuse…

    1. Oh oui! La Creuse fait rêver 😀 Et pour la Nouvelle-Écosse, j’ai très hâte de commencer le camping l’été prochain pour découvrir et vous faire découvrir la beauté de la région! 😀

Laissez un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: