À la découverte de la Baie de Fundy

Baie de Fundy

Après une journée brumeuse, mais inspirante, nous sommes partis de bon matin découvrir la baie de Fundy. Dans les guides touristiques, on conseille de visiter la baie à partir du Nouveau-Brunswick apparemment beaucoup plus spectaculaire. Pour avoir vu de nombreuses photos, je n’en doute absolument pas! Mais le côté de la Nouvelle-Écosse mérite lui aussi d’être exploré !

Balancing Rock

Balancing Rock Trail
The Balancing Rock Trail, N.S.

Un premier traversier nous permet d’atteindre Long Island, une ile de 15 km de long qui offre des paysages spectaculaires. Notre premier arrêt : Balancing Rock. Un rocher de basalte, qui tient en équilibre au-dessus de l’océan. Un phénomène naturel spectaculaire ! À l’œil nu, la zone de contact entre la roche et la falaise semble minuscule. Pourtant, des pêcheurs ont tenté de faire tomber le rocher à l’aide de câbles reliés à leur bateau, heureusement sans succès !

Balancing Rock, N.S.
Spectaculaire!

Pour avoir accès au Balancing Rock, il faut emprunter un sentier pédestre de 1,7 km très bien aménagé. Tout au long du trajet, on trouve des planches d’information sur la faune et la flore locale. Très intéressant ! Nous en avons appris beaucoup sur les plantes que l’on retrouve dans notre propre cour arrière.

Sentier pédestre Balancing Rock
La descente annonce une remontée essoufflante…

Brier Island

Pressés par le temps, nous avons immédiatement pris un deuxième traversier pour visiter Brier Island, une petite ile d’environ 8 km de long. On la surnomme le diamant brut de la Nouvelle-Écosse. Et croyez-moi, elle mérite son nom!

Brier Island

Cette ile se découvre au son de la musique celtique. J’y passerais des heures à tout simplement admirer les paysages, les falaises de roches volcaniques qui se perdent dans la mer. J’ai été émue par le son des phoques qui se faisaient dorer au soleil et des oiseaux qui pêchaient.

Brier Island

Brier Island

Brier Island aurait déjà été relié à la Chaussée des Géants qui se trouve en Irlande. Son paysage est sculpté par les marées et la mer qui s’abime sur cette coulée de lave vieille de 60 millions d’années! Située au cœur de l’Atlantic Flyway, elle constitue un point d’arrêt pour des milliers d’oiseaux migrateurs.

Brier Island

Naturellement, on y retrouve aussi des phares…

Brier Island Lighthouse
Brier Island’s Lightouse

Que ne je peux m’empêcher de photographier sous tous les angles!

Brier Island's Lighthouse
Brier Island’s Lighthouse, prise 2 de…

Même celui-ci dont l’allure a pris Sofia par surprise!

Grand Passage Lighthouse
Grand Passage Lighthouse “It’s a fraud!!” s’est exclamée Sofia!

On ne peut visiter Brier Island sans arrêter au Lighthouse cafe, attaché au R. E. Robicheau General Store. Selon mes fins gourmets, il s’agit de la meilleure crème glacée ever! Comme quoi je ne suis pas la seule à être tombée sous le charme de l’ile! 😉

Viviers de homards
Savourer une crème glacée, avec une vue sur les viviers de homards.

Sur le traversier, en route vers Long Island, on peut observer de loin Peter Island et son phare. Cette ile est aujourd’hui un sanctuaire pour les oiseaux.

Peter Island Lighthouse
Peter Island Lighthouse… maintenant abandonné.

Arrivés à Freeport, on se prépare pour notre dernière activité de la journée.

Croisière aux baleines

J’adore les baleines. Audrey avait fait une recherche sur la baleine à bosse au printemps… et c’était la journée de notre anniversaire de mariage. On ne pouvait passer à côté de cette activité! En fait, c’était le but du voyage… même si ce ne fut que l’un des nombreux beaux moments.

Kabir
Nous avons trouvé un bateau qui acceptait les chiens! Génial! Même si Kabir semblait d’un autre avis…

Dès le départ, notre guide de Freeport Whale & Seabird Tours nous informait qu’il serait peut-être difficile de voir les baleines. La mer était houleuse, et elles n’ont pas besoin de sortir autant hors de l’eau pour s’alimenter ou respirer. On verrait des dos… mais probablement pas de queue. Déjà échaudée par notre excursion à Lunenburg, j’avoue que j’étais un peu déçue… Mais je savais que la croisière serait quand même intéressante. Notre guide était une véritable passionnée, qui connaissait très bien sa matière. Nous avons appris une tonne d’information sur les cétacés, l’histoire des individus qui fréquentent la baie, année après année, leurs signes distinctifs et leurs caractères.

Assez rapidement, nous avons rencontré nos premières baleines à bosse! C’est tellement impressionnant de pouvoir les regarder de si près!

baleines-1

Et heureusement, elles ont fait mentir notre guide. Nous avons pu observer plusieurs «sorties de queue»!

baleines-2

baleines-3

Nous sommes revenus de notre excursion complètement transis, mais heureux d’avoir vu ces géants d’aussi près.

Avant de toucher la terre ferme, alors que je regardais mes photos dans le viseur de mon appareil, j’ai vu apparaitre un sourire au cœur des vagues! J’étais certaine que c’était le fruit de mon imagination trop fertile, mais mon Chéri a été ébahi de voir la même chose que moi! De retour à notre roulotte, je me suis dépêchée de regarder l’image sur mon écran d’ordinateur : hé oui!! Le sourire était bien là!! Le voyez-vous?

_mg_0070-txt

Un petit indice, il est sous la lettre D, à gauche de la queue! Absolument aucune manipulation, aucun traitement. Il s’agit d’une photo SOC (straight out of camera), je n’ai même pas redressé l’horizon! Si vous voyez le smiley, avouez que c’est plutôt cool!

Je reviens bientôt vous raconter notre dernière journée dans la baie de Fundy!

 

Pour partager ce texte :
Share
French Lily
Maman, conseillère en consommation, blogueuse.

1 Comment

Laissez un commentaire.

Translate »