Nous sommes de retour à la maison depuis maintenant une semaine, après avoir passé de merveilleuses vacances en compagnie de Mickey et ses amis. Les bagages sont défaits depuis longtemps. Les photos se succèdent dans notre cadre numérique. Et les souvenirs prennent tranquillement la poussière. Il est donc plus que temps que je m’arrête pour faire le récit de notre road trip! D’autant plus qu’en quittant la Floride, Sofia m’a demandé si j’allais écrire un texte sur mon blogue pour raconter notre voyage à Disney. Elle souhaitait pouvoir le relire plus tard pour se rappeler tous les bons moments que nous avons vécu.

Je suis touchée qu’elle porte intérêt à « Confessions » dont le but premier est justement de permettre à nos filles de connaitre leur histoire et revivre leur enfance. Malheureusement je procrastine…

C’est agréable de replonger dans nos souvenirs et retrouver pendant quelques instants ces beaux moments que nous avons partagés. Mais la nostalgie me pince aussi le cœur. Elle me fait oublier la fatigue, les tensions, la foule pour ne retenir que les innombrables minutes de pur bonheur. Je voudrais tellement y être à nouveau « pour de vrai », ne serait-ce que pour quelques heures.

Mad Tea Party

Nos vacances nous ont fait un bien immense! Je pense que nous étions plus que dus pour prendre ce temps d’arrêt et nous retrouver dans un autre univers afin de vivre quelque chose de différent, loin de notre routine et de nos préoccupations. Nous n’avons pas tout oublié! La magie de Disney n’efface pas les effets d’une commotion cérébrale sévère, le plus confortable des camions ne répare pas une épaule démolie, et un magnifique ciel bleu ne ramène pas les êtres chers que nous avons perdus. Mais disons que c’est quand même le plus beau des décors pour en subir les conséquences! Et Walt Disney World offre ce phénomène merveilleux : rien ne change! Ouvert à l’année, vous pouvez y retourner après 1 ou 10 ans et presque tout sera pareil! Vous passerez encore derrière la chute de Jungle Cruise, Teddie Barra descend encore du plafond pendant le Country Bear Jamboree, et les feux d’artifice sont toujours aussi émouvants. Alors, bien que je sois triste que nos vacances soient déjà terminées, je sais qu’un jour je pourrai me replonger dans le même univers, comme si le temps n’existait pas.

Alors même si j’ai l’excuse parfaite pour retarder l’écriture du bilan de notre voyage (je dois préparer la fête d’Audrey, Pâques, notre VRD et l’arrivée de Kabir), je sais que mon agenda n’est qu’un prétexte… 

Aujourd’hui, bien que ma journée soit chargée (une entrevue téléphonique avec la comptable qui m’aide avec la succession de mon père, un rendez-vous chez ma coiffeuse, une virée à Belleville pour récupérer les invitations pour la fête d’Audrey, les décorations de Pâques à installer, les impôts à faire et le spectacle de Pâques de Sofia), je vais essayer de trouver quelques minutes pour venir raconter notre voyage et partager avec vous nos merveilleux souvenirs. Au pire, les impôts attendront à demain! 

À suivre… :)

  

Encore une fois, je sors du thème hebdomadaire suggéré (le printemps) pour m’attarder à une raison personnelle d’être reconnaissante. Il faut dire que le printemps ne semble pas encore être au rendez-vous dans notre coin de pays, même si la neige commence à s’effacer.

Mais pour nous, cette semaine marquait le retour au bercail, après un voyage d’une semaine à Disney. Comme nous avons parcouru 2 300 km sur les routes américaines et canadiennes, j’étais particulièrement reconnaissante du confort de notre camion! Ses sièges confortables, l’espace pour les jambes, les nombreuses prises USB et électriques : tout pour le plaisir des passagers, adultes comme enfants! Car si à l’aller le moral des troupes nous a fait parcourir la même distance en un éclair, pour le retour c’était une autre histoire! ;)

Camion

________________________

#52xMerci c’est une photo par semaine pendant 52 semaines dont le sujet doit représenter une raison d’être reconnaissant envers la vie, une raison de dire « Merci ». Consultez ce texte pour connaitre les détails de l’inspiration du projet, et cliquez sur le titre #52xMerci pour connaitre les règles. N’hésitez pas à vous joindre à nous! Il n’est jamais trop tard pour relever le défi et dire « Merci » :)  La liste des participants de la semaine #12 se trouve ici! Laissez-vous inspirer par leur témoignage de gratitude.

(Pardonnez mon retard, j’étais plutôt occupée avec quelques personnages légendaires!) ;)

Cette semaine je suis tellement reconnaissante pour la magie de Disney, l’opportunité que nous avons eue d’y passer une semaine, le bonheur de voir nos enfants savourer leur séjour, s’émerveiller devant les personnages, s’amuser comme des folles dans les manèges, apprécier les animaux, les décors, et toutes les expériences.

La magie de Disney!

Nous avons passé une magnifique semaine en famille, à nous amuser ensemble, et partager des moments extraordinaires. Et nous en sommes tous profondément reconnaissants!

* À venir : tous les détails de nos préparatifs, de notre road trip et de notre expérience à Disney.

________________________

#52xMerci c’est une photo par semaine pendant 52 semaines dont le sujet doit représenter une raison d’être reconnaissant envers la vie, une raison de dire « Merci ». Consultez ce texte pour connaitre les détails de l’inspiration du projet, et cliquez sur le titre #52xMerci pour connaitre les règles. N’hésitez pas à vous joindre à nous! Il n’est jamais trop tard pour relever le défi et dire « Merci » :)  La liste des participants de la semaine #11 se trouve ici! Laissez-vous inspirer par leur témoignage de gratitude.

Le thème de cette semaine pour le défi photographique #52xMerci est : « Outil du quotidien ». Ils sont nombreux à être très précieux pour moi, mais à quelques mois d’un déménagement mon agenda est indispensable! Lui, mon crayon de plomb et une efface.

Efface
Mon efface : outil essentiel de la semaine!

Ces jours-ci je tente de planifier un road trip (ce qui est finalement la partie la plus facile), la fête d’Audrey, Pâques, notre HHT*, l’arrivée de notre chiot et les scénarios sont constamment modifiés! Surtout quand mon cher Amour décide de partir une semaine plus tôt ce qui condense l’action à l’intérieur de 4 semaines, nécessite une réorganisation insoupçonnée et que les communications entre lui (en patrouille au nord de Resolute Bay), Brookfield (l’agence qui s’occupe des déménagements pour les Forces canadiennes et qui oublie de me mettre cc dans les communications) et moi-même sont déficientes. Il faut réajuster le tir en fonction des signatures qui manquent, de la disponibilité des vols, des restrictions reliées au rapatriement du bébé de la famille et du congé pascal!

Un agenda, un crayon de plomb et surtout une efface sont donc mes outils essentiels de la semaine. Doublé d’un sens de l’organisation et d’adaptation à toute épreuve! Et je leur en suis drôlement reconnaissante!

*HHT : House Hunting Trip ou Voyage de recherche de domicile. Voyage fait pour… trouver une maison avant une mutation.

________________________

#52xMerci c’est une photo par semaine pendant 52 semaines dont le sujet doit représenter une raison d’être reconnaissant envers la vie, une raison de dire « Merci ». Consultez ce texte pour connaitre les détails de l’inspiration du projet, et cliquez sur le titre #52xMerci pour connaitre les règles. N’hésitez pas à vous joindre à nous! Il n’est jamais trop tard pour relever le défi et dire « Merci » :)  La liste des participants de la semaine #10 se trouve ici! Laissez-vous inspirer par leur témoignage de gratitude.

 

J’adore la lecture depuis ma plus tendre enfance. C’était mon moyen d’évasion privilégié, ma façon de voyager et de découvrir d’autres mondes. La passion ne s’est jamais éteinte et m’a suivie dans toutes les périodes de ma vie, mes intérêts fluctuants au fil des évènements ou des émotions.

Avec l’arrivée des enfants, l’énergie et le temps ont fait défaut… j’ai donc remplacé mes romans par des contes, Michael Connelly par Sandra Boynton et Dr Seuss. La routine de la lecture du soir est vite devenue un moment privilégié à partager avec mes filles, d’autant plus que j’adore les livres pour enfants! Je trouve qu’ils ont ce pouvoir magique de vous transporter d’un univers à l’autre. Et la vie y est tellement simple…

L’arrivée des tablettes m’a aidée à renouveler ma passion en palliant au manque de mobilité imposé par la vie familiale. J’adore la possibilité d’avoir un accès instantané aux livres qui piquent mon intérêt, la possibilité de télécharger un extrait de ceux qui soulèvent ma curiosité, et surtout de pouvoir trainer ma bibliothèque partout avec moi! Présentement, sur ma table de chevet on retrouve « How to Raise the Perfect Dog » de Ceasar Millan, « A New Earth » d’Eckhart Tolle et « Enchanted » de Rene Denfeld. Très typique : un livre « pratique », un livre qui traite de spiritualité, et un roman. J’aime varier et balancer mes intérêts.

Tout comme Anne de chez Blogallet, je ne pourrais pas nommer un seul livre préféré ou un seul passage. J’ai plusieurs favoris, et ce, dans plusieurs domaines différents. Et comme Loulou qui rend un très bel hommage à la blogosphère, je pourrais aussi parler de ces blogueurs que j’aime lire et qui me transportent à leur façon dans un autre quotidien. Mais pour me prêter au jeu, voici un livre qui a marqué mon enfance, un livre que j’aime relire encore aujourd’hui : « Le lion » de Joseph Kessel.

Le Lion de Joseph Kessel
Patricia et King

L’histoire se déroule dans une réserve du Kenya et raconte la vie, mais surtout la relation entre Patricia, une fillette de 10 ans, et son lion King. Un roman qui vous transporte dès les premières lignes dans la savane africaine, et fait rêver d’un rapprochement avec la nature. Je crois que c’est un peu grâce à lui si j’ai toujours rêvé de faire un safari photo dans une réserve à l’ombre du Kilimanjaro. Alors merci à Joseph Kessel et à tous ces auteurs qui nous font voyager, qui ouvrent nos horizons et qui nous permettent de vivre autant  d’aventures au travers leurs personnages.

________________________

#52xMerci c’est une photo par semaine pendant 52 semaines dont le sujet doit représenter une raison d’être reconnaissant envers la vie, une raison de dire « Merci ». Consultez ce texte pour connaitre les détails de l’inspiration du projet, et cliquez sur le titre #52xMerci pour connaitre les règles. N’hésitez pas à vous joindre à nous! Il n’est jamais trop tard pour relever le défi et dire « Merci » :)  La liste des participants de la semaine #9 se trouve ici! Laissez-vous inspirer par leur témoignage de gratitude.

 

Après les montagnes russes qui précèdent le fameux message de mutation vient la période que je trouve la plus difficile à supporter : l’attente. Peu importe notre destination dès que je sais où nous allons, je veux passer à l’action! En fait, je serais prête à déménager le lendemain de la réception du message! Mais il est toujours trop tôt pour faire le VRD (voyage de recherche de domicile), pour faire le tri de ce que nous possédons, organiser une vente de garage et préparer le déménagement. C’est la période où j’ai l’impression de constamment ronger mon frein.

Cette année c’est différent et l’attente devrait être minime, car nous avons un horaire chargé d’activités à planifier : le road trip à Disney, notre VRD, la fête d’Audrey, Pâques, notre première sortie en camping, une méga vente de garage, la fête de Sofia le lendemain et notre deuxième weekend de camping.

Mais ce n’est pas encore assez. À l’exception du voyage, le reste est presque de la routine. Rien de stressant, ou de « nouveau ». Nous sommes pratiquement dans notre zone de confort.

Comment ajouter un peu de piment aux prochains mois?

Depuis longtemps nous voulons adopter un chien. Nous avons étudié la question, identifié la race idéale pour notre famille, trouvé un éleveur et déterminé le moment le plus pertinent pour l’accueillir : après notre déménagement en Nouvelle-Écosse. Jusqu’à ce que tout soit bouleversé par un concours de circonstances… et notre traditionnel « Oh! Let’s do it! » (caractérisé par un sourire fendu jusqu’aux oreilles et les yeux remplis d’excitation!).

Résultat : nous ramènerons notre « bébé » d’Halifax, à la fin de notre VRD! En avril!

Naturellement, nous n’avons pas choisi un adulte, qui fait déjà ses nuits et ses besoins à l’extérieur. Non. Nous avons préféré un merveilleux chiot qui aura 10 semaines lorsqu’il se joindra à notre famille!

Les filles sont au comble du bonheur! Surtout Sofia qui adore les animaux et qui a toujours rêvé d’avoir un chien. Nous sommes aussi très excités, mais tout de même un petit brin inquiet. Je n’ai jamais élevé un chien de ma vie! J’en ai déjà eu un qui vivait presque avec moi, mais il était adulte, plutôt vagabond et avait des maitres (qu’il ignorait royalement) qui vivaient à quelques maisons de chez moi. Le chien idéal!

Alors pendant que je prépare notre prochain voyage à Disney, je me documente aussi sur l’art d’élever un chiot! Et Sofia consacre son « temps d’écran » à regarder des vidéos de Cesar Millan, le Dog Whisperer, et compare ses techniques avec celles d’autres entraineurs. Ses livres de bibliothèque traitent naturellement du sujet, et elle prend des notes qu’elle me remet religieusement (aliments à éviter, horaire des repas, grille de quantité de nourriture en fonction de l’âge et du poids de l’animal). Hier soir, elle dessinait des plans de niches.

Soudainement, l’impatience reliée à l’achat de notre maison de rêve est passée au second plan…Tous ces projets sont vraiment la solution parfaite à l’attente qui précède un déménagement! Quand l’envie me prend de trier les jouets de la salle de jeux, je me raisonne et repart préparer un ou deux trucs pour notre long voyage en voiture ou lire quelques pages sur l’art d’élever le parfait petit chiot!

Dans 16 dodos nous serons au cœur du merveilleux monde de Disney! C’est court lorsque l’on pense aux familles qui planifient ce type de voyage un an à l’avance, mais c’est long pour des enfants qui ont hâte d’y être! De mon côté, je trouve que ça nous donne juste assez de temps pour nous préparer et bricoler quelques trucs.

En voici quelques-uns :

 

Un calendrier pour compter le nombre de dodos

Essentiel si vous ne voulez pas répéter 25 fois par jour combien il reste de jours avant d’aller à Disney! J’ai imprimé 4 exemplaires de celui créé par Design by Nicolina. Les filles en ont un dans leur chambre, mon chéri au travail et moi dans la cuisine. Chaque jour, nous barrons une journée grâce à un autocollant… de Disney! Simple, pratique et excitant!

Calendrier Disney


De l’argent Disney

Depuis la réservation de notre voyage, nous remplaçons l’argent de poche par de l’argent Disney, trouvé sur le blogue de Family Ever After. Cette méthode motive nos filles à épargner leur argent, et c’est drôlement plus pratique que trouver chaque semaine de la monnaie pour leur allocation! Une fois sur le site, nous changerons la somme qu’elles auront accumulées par de l’argent américain ou une valeur équivalente sur notre bracelet électronique. 

Argent Disney

Afin de les aider à ramasser plus d’argent, nous avons instauré un plan de récompenses. Comme nos princesses fréquentent une école catholique, nous devons respecter le carême et faire un sacrifice de 40 jours. Mon Amour se prive d’alcool… et moi de dire des gros mots devant les enfants…. Étant donné que nous sommes loin d’être parfaits, chaque fois que Papa décide de prendre un verre de vin, il doit donner 5 $ aux filles. Si je laisse échapper un juron, c’est 1 $ que je leur donne! Pourquoi 5 $ pour l’alcool et 1 $ pour les gros mots? Décider de prendre un verre de vin c’est un acte réfléchi. Lâcher un gros mot c’est plutôt instinctif… moins de temps pour réfléchir et nous retenir! Enfin, c’est mon raisonnement… ;) 

 

Bricoler un cahier d’autographes

Une amie m’avait donné ce conseil lors d’une visite précédente : bricoler nous-mêmes un calepin pour recueillir les signatures des personnages que l’on rencontre dans les parcs d’attractions. Plus économique que celui que l’on peut acheter sur place, et surtout personnalisé.

Voici la version créée il y a 6 ans : les décorations de la page couverture sont tombées et furent remplacées par Sofia. Ce que je trouvais super intéressant c’est de pouvoir mettre la signature d’un côté, et y joindre une photo de l’autre.

Livre d'autographes version 2009

Samedi, nous avons magasiné le matériel nécessaire et dimanche, nous nous sommes installés pour créer. En plus d’offrir un produit beaucoup plus significatif et de faire un beau souvenir, cette activité aide à patienter et rendre le voyage encore plus concret pour les enfants. Les filles ont adoré l’activité!

Je n’ai pas trouvé une version compacte (enfin oui, mais à 36 $!). J’ai préféré ce sketch book trouvé chez Walmart à 6 $, auquel les filles ont ajouté des collants achetés chez Michaels. J’avoue que j’ai peur de rouspéter de devoir le trainer pendant 4 jours, mais sur le chemin du retour les filles pourront dessiner ou coller autre chose sur les dernières pages : les collants offerts gracieusement dans les hôtels, restaurants, parcs; les tickets ou autres souvenirs. Rendu à la maison, leur livre sera complété et fera un superbe souvenir de leur voyage.

Sketch book

Bricoler notre livre d'autographes

Bricoler son livre d'autographes

J’ai aussi acheté un crayon Sharpie à mine rétractable pour que les personnages puissent signer. J’ai préféré un crayon plus gros, à pointe fine, car certaines mascottes ont de la difficulté à tenir de petit crayon. J’en accroche un au livre, et j’en aurai quelques-uns en réserve dans mon sac.

Sharpie parfait pour les autographes

J’adore voir la personnalité des filles s’exprimer au travers leurs oeuvres!

Livre d'autographes de Sofia

Livre d'autographes d'Audrey

 

Cette semaine, je m’attaque à la partie « Road trip » et je prépare le matériel nécessaire pour occuper nos deux princesses pendant tout le voyage!

* Pour d’autres idées et trouvailles, Pinterest est une vraie mine d’or. Vous trouverez ici le tableau que j’ai créé spécialement pour notre voyage à Disney.

* Les récits de nos voyages précédent se retrouvent tous sous le tag Disney

Depuis l’adolescence, je porte des lunettes pour corriger ma myopie. Comme tous les ados pris dans cette situation, je me suis souvent fait ridiculiser et « beurrer les lunettes ». J’ai donc rapidement opté pour des verres de contact… à une époque où ils étaient rigides! Ouch… (oui, je suis si vieille que ça…!)

La vue

Cette semaine j’avais rendez-vous chez l’ophtalmologiste et, situation classique, trouvée LA meilleure des professionnelles à quelques mois de notre mutation… Contrairement à mon rendez-vous de l’an dernier (dans une autre clinique), cette fois-ci j’ai eu droit un examen extrêmement détaillé, et surtout des explications sur tous les résultats de mes tests et sur les photographies de l’intérieur de mon œil. Fascinant!

J’ai aussi appris que mon œil était « parfait », contrairement à un œil typique de myope… Et que mes yeux sont en parfaite santé. J’ai surtout réalisé la chance que j’ai de retrouver une vision 20/20, ce qui est rare chez les personnes souffrant d’un degré de myopie aussi sévère que le mien.

Je suis donc très reconnaissante de vivre à une époque où la myopie se corrige facilement, où ce n’est pas un handicap à notre fonctionnement. Même si je n’aime pas particulièrement porter des lunettes, ce pourrait être pire! Et après 5 ans de pause, je reprends le chemin des verres de contact en attendant une possible opération au laser.

Merci pour cette opportunité d’être fonctionnelle, et de pouvoir facilement apprécier toutes les beautés qui nous entourent!

________________________

#52xMerci c’est une photo par semaine pendant 52 semaines dont le sujet doit représenter une raison d’être reconnaissant envers la vie, une raison de dire « Merci ». Consultez ce texte pour connaitre les détails de l’inspiration du projet, et cliquez sur le titre #52xMerci pour connaitre les règles. N’hésitez pas à vous joindre à nous! Il n’est jamais trop tard pour relever le défi et dire « Merci » :)  La liste des participants de la semaine #8 se trouve ici! Laissez-vous inspirer par leur témoignage de gratitude.

Depuis deux ans, j’ai l’impression de vivre en dormance… Comme si cette période de notre vie était réservée à mon Guerrier et que nous n’étions là qu’en soutien. Trenton étant un mal nécessaire pour lui permettre de réaliser un de ses rêves professionnels.

Ou peut-être est-ce une question d’alignement des planètes… peut-être que notre vie avait besoin d’hiberner…

Mais depuis le début 2015, les projets excitants s’accumulent! J’ai l’impression que la période de dormance est terminée, et que c’est à notre tour de « vivre » enfin! (J’exagère un peu… mais à peine!

Après l’annonce surprise de notre mutation à Halifax — une destination beaucoup plus excitante qu’Ottawa — nous préparons maintenant notre voyage à Disney!! Et le timing ne pourrait être mieux choisi…

Cette année, le mois de mars amène avec lui de douloureux souvenirs : la maladie inattendue de mon père, mon séjour à Québec pour l’accompagner dans ses traitements, notre semaine de relâche passée avec lui… et sa mort quelques jours plus tard. Tout ça suivit par la succession à régler, la maison familiale à vendre et surtout, les émotions…

C’est fou à quel point notre corps garde en souvenir des moments, des souvenirs, et nous les ramène après 12 mois… comme si l’espace-temps se mesurait en année. Un rituel dont on se passerait bien.

Un dimanche matin, à l’idée de passer la relâche sous la neige de Trenton, et de continuer à identifier cette période du calendrier scolaire à la lourde perte que nous avons subie, nous avons impulsivement décidé de « sacrer notre camp! » Après avoir étudié différents scénarios, notre choix s’est arrêté sur Disney! En voiture! Oui, pour sauver de l’argent, mais aussi pour être libre, pour le plaisir du road trip, pour savourer encore plus longtemps notre voyage en famille.

Danger!

Quel plaisir de voir le bonheur et l’excitation dans les yeux de nos filles! Quelle satisfaction de pouvoir honorer la promesse que je leur avais faite pendant la maladie de mon père, voulant souligner à quel point elles étaient bonnes, matures et compréhensives pendant cette période difficile. Et quelle joie de remettre enfin les pieds dans cet univers magique!

Ça fait du bien de se concentrer sur un projet aussi excitant en cette période de l’année. J’adore voyager, j’adore partir à l’aventure et j’aime tout autant la partie « planification et organisation » de nos voyages. Cette fois-ci le défi est de taille : occuper nos deux princesses pendant les 21 heures de route requises pour atteindre notre destination! Vive Pinterest qui donne un sérieux coup de main à notre imagination! ;)

Mon Guerrier repart samedi explorer le monde, partant pour la Suède avant de retrouver les grands espaces blancs du Nunavut. À son retour, nous prendrons la route pour notre propre aventure! En attendant, j’aurai de quoi m’occuper en mettant sur pied des stratégies pour faciliter le transport de nos troupes, et maximiser notre temps au pays de Mickey!

Je ne manquerai pas de partager avec vous mes trouvailles… et de vous faire le bilan de ce qui aura marché… ou non.

Ça y’est! Le message est sorti : nous sommes mutés à Halifax en juillet 2015!

Je ne me souviens pas d’avoir été aussi excitée par un posting depuis Fort Benning. Peut-être parce que je n’ai jamais pensé pouvoir être transférée en Nouvelle-Écosse, peut-être parce que c’est complètement nouveau et c’est ce qui m’attire le plus dans nos déménagements, ou peut-être parce que je vais enfin pouvoir explorer autre chose que l’Ontario.

Toute la famille est aussi heureuse et excitée que moi. On croirait presque être muté à l’étranger! ;) Les filles ont hâtes de voir les nouveaux paysages et magasiner une maison. De mon côté, j’ai l’impression de sortir d’une longue torpeur et de reprendre le chemin des découvertes et de l’aventure. L’hiver est interminable, froid et enneigé, mais ça ne m’affecte même pas…

Jusqu’à présent, tout coule naturellement et facilement, contrairement à ce que nous avons déjà connu par le passé :

  • Le message est entré plus tôt que prévu, juste avant le départ de mon Guerrier, ce qui lui permet d’activer maintenant le dossier avec Brookfield plutôt qu’à la fin mars, entre deux avions.
  • Nous avons la meilleure des agents immobiliers qui travaille pour nous et répond à nos mille-et-une questions.
  • Les dates de notre VRD (voyage de recherche de domicile) sont déterminées et ciblées en fonction du marché — contrairement à Kingston où nous avions fait notre VRD en mars, pendant les vacances de mi-tour de mon Amour déployé en Afghanistan, avant que les messages ne soient tous sortis et les maisons mises en vente. Contrairement aussi à Québec où nous n’avions pas eu de VRD car notre Guerrier était parti sur un cours à Quantico.

Avec les deux autres projets en développement (un voyage et l’adoption d’un petit chien), je sens que l’été va arriver plus vite que prévu, et que nous serons bientôt en train de faire des boites! 

Je vais en avoir des choses à partager avec vous! :)

Un thème approprié n’est-ce pas au lendemain de la St-Valentin? Heureusement pour moi, j’ai réussi à capturer l’Homme de ma vie entre deux voyages, 3 pays, 2 états, 3 provinces. Et il s’est gentiment prêté au jeu, même si les conditions n’étaient pas gagnantes.

Mon Amour
Merci à l’Homme de vie pour son amour indéfectible.

Dès notre première rencontre, son sourire, son rire, l’éclat espiègle et délinquant de ses yeux remplis de promesses, m’ont fait craquer. Après bientôt 17 ans, l’effet est toujours là.

Ensemble, nous en avons vécu des aventures et des émotions. Nous en avons relevé des défis, nous nous sommes soutenus dans bien des épreuves, grandes et moins grandes. Et nous sommes toujours là, toujours aussi amoureux et complices. Nous faisons une équipe fantastique, avec chacun nos points forts et nos différences qui nous permettent de canaliser notre potentiel et mater « un peu » notre caractère rebelle.

Ma douce moitié c’est l’Homme de ma vie, mon meilleur ami, mon amour, mon amant, mon confident. Il a toujours été là pour moi, ne m’a jamais laissé tomber et il m’accepte comme je suis — dans mes bons et moins bons moments, avec mes sautes d’humeur ou ma façon de voir la vie qui sort parfois des sentiers battus.

Je suis vraiment reconnaissante d’avoir trouvé un tel homme, de partager avec lui une relation qui nous donne des ailes et nous permets de découvrir le meilleur de nous-mêmes. D’être toujours aussi amoureuse… et aimée.

Merci à mon Guerrier adoré!

________________________

#52xMerci c’est une photo par semaine pendant 52 semaines dont le sujet doit représenter une raison d’être reconnaissant envers la vie, une raison de dire « Merci ». Consultez ce texte pour connaitre les détails de l’inspiration du projet, et cliquez sur le titre #52xMerci pour connaitre les règles.  N’hésitez pas à vous joindre à nous! Il n’est jamais trop tard pour relever le défi et dire “Merci” :)  La liste des participants de la semaine #7 se trouve ici! Laissez-vous inspirer par leur témoignage de gratitude. 

Ironique n’est-ce pas avec le thème de cette semaine du défi #52xMerci? Ah la technologie et notre relation amour/haine…

Mon blogue sera en « maintenance » pour quelques jours… J’avais installé un nouveau thème pour faciliter la navigation et réparer un tas de petits trucs « gossants ». Malheureusement, les nouvelles pages publiées n’apparaissaient pas… situation assez frustrante lorsque l’on administre un défi photographique! Double frustration : le service de soutien du thème en question n’est disponible que la semaine (point important à retenir la prochaine fois que j’achèterai un thème!!!).

Même si j’avais passé une journée complète à le personnaliser, j’ai dû revenir en arrière et installer un vieux thème. Les nouvelles pages sont donc maintenant accessibles (« Yeahhhhh! »), mais la mise en page est toute croche (« F*** !!!!»).

Comme c’est la St-Valentin et que cette journée doit maintenant être consacrée à faire le bonheur des rejetons des amoureux (et non plus souligner l’amour des procréateurs!!), je retourne à mes moussaillons et je tente de réparer le tout mardi… parce que c’est un long weekend en Ontario!

À suivre…

Je ne parle pas beaucoup ou souvent au téléphone (à quelques exceptions près)… en fait, mon iPhone sert rarement de téléphone. Mais chaque jour il me sert de réveil matin, de radio, de liste musicale. J’envoie des messages textes, je « chatte » via messenger, je prends des photos, j’y écris ma liste d’épicerie, je vérifie la météo. Et si je suis prise à attendre quelque part, je m’en sers pour faire le tour des réseaux sociaux, lire mon fil de nouvelle, regarder les nouveautés sur Pinterest ou jouer. Sans compter les coupons-rabais que je peux utiliser directement avec mon appareil, les communications avec les professeurs, le géocaching et la gardienne en voiture ou au resto quand nous décidons de “jaser” un peu plus longtemps.

Comme nous n’avons pas de ligne terrestre, mon iPhone est mon seul lien avec le monde extérieur, avec l’école et mon Guerrier qui est sur la route depuis le début du mois.

La semaine dernière, mon iPhone s’est retrouvé dans la laveuse! Je l’avais oublié dans la poche de mon manteau que j’ai lavé au retour de l’écurie… et ce n’est qu’après qu’il ait passé 5 minutes dans l’eau que j’ai réalisé mon erreur!

Oups… (le mot est faible…)

Il y a 10 ans, vous échappiez votre liste d’épicerie dans l’eau c’était frustrant, mais réparable. Vous échappiez votre radio… un peu plus frustrante, mais toujours réparable. Et même sans radio, vous pouviez continuer à faire de la photo, parler au téléphone, ou rédiger votre liste d’épicerie.

Aujourd’hui, vous échappez votre iPhone dans la laveuse et vous perdez du même coup votre réveil matin, votre système de son, votre radio, votre liste d’épicerie, votre caméra, votre téléphone, votre lien avec la société.

En désespoir de cause, j’ai utilisé le truc « miracle » de le plonger dans un bol de riz et j’ai prié le Dieu de la technologie…

Remède pour iPhone
Remède miracle pour iPhone

4 jours plus tard il ne restait que des traces dans le haut de l’écran et il fonctionnait normalement.

J’adore les nouvelles technologies. J’aime les utiliser à mon avantage et profiter de leur efficacité. Et je suis drôlement reconnaissante que mon iPhone soit « guéri »!

________________________

#52xMerci c’est une photo par semaine pendant 52 semaines dont le sujet doit représenter une raison d’être reconnaissant envers la vie, une raison de dire « Merci ». Consultez ce texte pour connaitre les détails de l’inspiration du projet, et cliquez sur le titre #52xMerci pour connaitre les règles.  N’hésitez pas à vous joindre à nous! Il n’est jamais trop tard pour relever le défi et dire “Merci” :)  La liste des participants de la semaine #6 se trouve ici! Laissez-vous inspirer par leur témoignage de gratitude. 

Le géocaching est un loisir que nous adorons faire en famille, en couple, entre amis ou même en solo. J’adore être dans la nature, mais parfois, marcher pour marcher manque de piquant. Toutefois, si vous avez comme objectif de trouver un trésor alors là, on jase!

Je suis vraiment heureuse de pratiquer ce loisir et reconnaissante pour tous les beaux moments qu’il me permet de partager avec mon Amour, nos filles et nos amis. Il nous fait voir d’un œil différent les régions que nous habitons ou traversons. Grâce à cette activité, nous découvrons de nouveaux parcs, des sentiers pédestres, des pistes cyclables. Et ce qui est fantastique c’est que nous pouvons en faire à l’année! Nous avons pratiqué le géocaching à pied, en vélo et en raquette. Le prochain défi : trouver une cache en kayak! Car oui, certaines sont camouflées dans un cours d’eau!

Géocaching
Vive le géocaching!

 

Cette activité nous donne l’excuse parfaite pour prendre un bon bol d’air frais en ajoutant un aspect ludique à une simple marche. Et si notre projet d’avoir un chien se concrétise, le géocaching risque d’aider grandement ma motivation à mettre le nez dehors pour lui faire prendre sa marche quotidienne!

 

________________________

#52xMerci c’est une photo par semaine pendant 52 semaines dont le sujet doit représenter une raison d’être reconnaissant envers la vie, une raison de dire « Merci ». Consultez ce texte pour connaitre les détails de l’inspiration du projet, et cliquez sur le titre #52xMerci pour connaitre les règles.  N’hésitez pas à vous joindre à nous! Il n’est jamais trop tard pour relever le défi et dire “Merci” :)  La liste des participants de la semaine #5 se trouve ici! Laissez-vous inspirer par leur témoignage de gratitude. 

Suite de mon texte : « Les montagnes russes des mutations ».

Le mois de mars approche à grande vitesse, et le fignolage de la planification des mutations bat son plein. Non, nous ne savons toujours pas avec certitude où nous allons, mais tranquillement les pions trouvent leur place sur l’échiquier et comme plusieurs familles nous poursuivons notre balade en manège!

On monte pendant 36 heures vers le ciel :

« l’Italie est à nouveau ouverte, est-ce que toi et ta famille êtes intéressés? »

Pour redescendre à toute vitesse :

« Oublie l’Italie, le grand manitou ne veut pas! »

Jusqu’à ce qu’un responsable du parc d’attractions actionne brusquement le frein :

« Désolé, il n’y a rien à Ottawa, mais il y aurait une position à Halifax! »

Complètement sonné, vous répondez :

« What ?!?!?!? »

Non mais sérieusement :

« What ?!?!?!? »

.

.

.

Pardonnez mon ignorance, mais je ne savais même pas que l’Armée avait des positions en Nouvelle-Écosse! Dans ma tête, cette province était réservée à la marine et les métiers d’appuis. L’idée d’aller plus à l’est ou plus au sud du Nouveau-Brunswick ne m’a même jamais effleuré l’esprit. Pour moi, Gagetown représentait une frontière militairement infranchissable.

Quelle fut ma réaction une fois revenue de ma surprise?

Typique… :

Une micro explosion (raisonnable quand on considère qu’on m’annonçait du même coup je ne visiterais pas le Vésuve cet été!) suivi d’un petit soubresaut de soulagement à l’idée de ne pas mettre les chats en quarantaine ni la roulotte en entreposage… vite remplacé par un : « WO minute ça ressemble à quoi au juste Halifax comme ville et comme communauté? On continue notre descente aux enfers ou on améliore notre sort? » (Ben oui sous le coup de l’émotion j’exagère un peu… Trenton n’est pas SI pire que ça!)…  Pour se terminer 5 minutes plus tard par un « Ça va être super cool, on va pouvoir visiter les Maritimes, faire du camping et manger du homard à volonté! ».

Quand je parle de montagnes russes…

Heureusement le timing était parfait pour tenir une telle conversation téléphonique avec mon Guerrier : j’étais à l’écurie pour accompagner nos filles à leur cours d’équitation… et leur monitrice vient justement de la région d’Halifax, ce que j’ignorais totalement! Elle a donc été témoin de mon tour de manège qui se déroulait heureusement en français (même si grâce à sa réaction j’ai appris que « Tab***** » était un mot compréhensible dans les deux langues officielles du pays), et quand je lui ai expliqué la situation, elle m’a vite rassurée sur notre sort! Elle-même rêve de retourner dans son coin de pays.

Grâce à ma discussion avec notre monitrice, ma conversation avec une autre maman qui rêve d’y être transféré un jour, et surtout après avoir échangé quelques messages textes avec ma sœur de cœur qui a déjà habité à Halifax, qui me connais sous toutes les coutures pouvant ainsi facilement évaluer ma capacité d’adaptation aux Maritimes, j’ai quitté Miron Valley Stable complètement emballée par cette nouvelle option qui s’offre à nous!

Ça fait beaucoup d’émotion en 60 minutes!

Mais rassurez-vous : malgré mon enthousiasme débordant, je me garde quand même une petite réserve. Après tout, il reste encore un mois avant la publication des premiers messages de posting, j’ai donc encore le temps de me faire offrir deux ou trois autres tours de manège!

Mais j’espère sincèrement que ce billet est le dernier, pour que je puisse enfin débarquer du wagon et préparer mes valises!  Parce que croyez-moi, j’adore les montagnes russes! Mais trop, c’est comme pas assez…

À suivre…